PARTAGER

A nouveau battue par la Zambie (0-2) ce jeudi pour son deuxième match au Chan 2018, la Côte d’Ivoire est officiellement éliminée, tandis que les Chipolop­ol­os et l’incroyable Namibie ont validé leur qualification en quarts de finale dans ce groupe B.

La Côte d’Ivoire au tapis ! Le 3e de la précédente édition a été éliminé du Chan 2018 ce jeudi dès la phase de groupes. Après leur entrée ratée dans la poule B contre la Namibie (0-1), les Eléphants locaux se sont à nouveau inclinés, cette fois face à la Zambie (0-2) à Marrakech. Et la victoire des Brave Warriors contre l’Ouganda un peu plus tard dans la soirée (1-0) a entériné l’élimination de la Selefanto.
La défaite des Ivoiriens face à la Zambie ne souffre d’aucune contestation même si les Elé­phants se plaindront sans doute d’une intervention litigieuse sur Fonsinho dans la surface adverse à 0-0. Dès la 8e minute, les Chipo­lopolos ont cueilli leurs adversaires à froid. Après un bon déboulé, Kambole servait Augus­tine Mulenga qui ouvrait le score d’une reprise instantanée de l’extérieur de la surface qui passait sous Zadi Hortalin (1-0, 8e). Menés au score, les poulains de Ibrahim Kamara ne réagissaient pas. Pis, la défense ivoirienne multipliait les approximations et la Zambie était la plus proche de faire le break sur une frappe trop croisée de Kambole, puis sur une tête à rebond de Mbewe qui finissait sur la barre.
A part une frappe trop molle de Fonsinho, les Ivoiriens n’inquiétaient pas leurs adversaires. Idem en seconde période où la frappe de William filait à côté du cadre. En face, après une première alerte avec une frappe de Mbewe sauvée sur la ligne, Mulenga ne tergiversait pas et s’offrait un doublé qui mettait un terme aux espoirs ivoiriens. Servi au terme d’un contre mené par Mbewe, l’attaquant passait en revue la défense adverse avant de battre le gardien ivoirien pour mettre fin au suspense (2-0, 74e).

La Namibie, quelle surprise !
Un peu plus tard, pour sa première participation à la compétition, la Namibie a réalisé une nouvelle sensation et assuré sa qualification pour les quarts de finale en surprenant l’Ouganda (1-0) à Marrakech. Comme face à la Côte d’Ivoire (1-0) dimanche, les Brave Warriors ont marqué dans les derniers instants grâce à Nekundi qui a poussé un ballon mal dégagé par la défense ougandaise au fond des filets à la 92e minute.
Globalement plus dangereux durant le match, les Cranes de Sébastien Desabre pourront regretter de ne pas être parvenus à prendre les devants avant de finir à dix après l’expulsion de Timothy Awany (76e), averti à deux reprises. Avec ce résultat, la Zambie et la Namibie se qualifient pour les quarts tandis que la Côte d’Ivoire et l’Ouganda sont officiellement éliminés avant même la 3e journée.

Réclamation : La Guinée dépose une réserve contre un Soudanais
Eliminée sur le terrain, la Guinée n’a pas totalement renoncé à participer à la suite du Chan 2018. En effet, la Fédération guinéenne indique avoir déposé une réserve concernant un joueur du Soudan, contre qui le Syli local a perdu 2-1 dimanche dernier lors de son premier match.
Le joueur en question est Elsaman Elsawi Elsheikh qui serait sous contrat avec le club libyen d’Al Ittihad Tripoli depuis le 31 décembre 2017. Or, le Chan est réservé aux joueurs locaux qui évoluent dans leur pays. «La réserve de la Fédération guinéenne de football va être examinée aujourd’hui par la Caf», indique la Fédération guinéenne qui espère donc une disqualification du Soudan.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here