PARTAGER

La mythique place Faidherbe de Saint-Louis a changé de nom. Elle sera appelée désormais place «Baya Ndar». Ainsi en a décidé le Conseil municipal de la vieille ville lors de sa troisième session ordinaire de l’année 2020. Une décision qui, selon le maire Amadou Mansour Faye, est le fruit d’un large consensus.

Les Saint-louisiens doivent apprendre à s’habituer à cette nouvelle appellation donnée à cette place, objet de toutes les conversations depuis quelque temps surtout à cause de la célèbre statue de l’ancien gouverneur coloniale, Louis Léon Faidherbe, dont elle portait le nom et qui trône depuis plusieurs dizaines d’années. Selon le maire de Saint-Louis, Amadou Mansour Faye, la question de la débaptisation et de la rebaptisation de la place Faidherbe était l’un des deux principaux points sur les 8 inscrits à l’ordre du jour de cette troisième session du Conseil municipal de Saint-Louis qui s’est réuni samedi dans la grande salle de l’hôtel de ville sous la présidence du préfet du département. Sur ce point qui est une question de portée historique, selon le maire de Saint-Louis, une commission avait été mise en place pour réfléchir et déterminer si la place devait après sa débaptisation, porter le nom d’une personne ou un nom qui renvoie à une date ou un évènement. La commission a finalement optée pour le nom de place Baya Ndar qu’elle a proposé au Conseil municipal. Celui-ci a retenu et adopté ce nom à l’unanimité, selon l’édile de Saint-Louis. Mansour Faye souligne qu’en attendant que les travaux qui s’y tiennent en ce moment pour sa requalification dans le cadre du Programme de développement touristique de Saint-Louis et sa région (Pdt/Sl), il faut considérer que la place Fai­dherbe s’appelle place Baya Ndar comme en a décidé à l’unanimité le Conseil municipal.
Il faut préciser que, selon Ibrahima Diagne, le coordinateur du Programme de développement touristique à la fin des travaux, la place Baya Ndar devrait avoir une nouvelle dynamique et une dimension visuelle nouvelle car elle sera désormais à l’image des autres places publiques de la ville, un espace de repos, de rencontres, de jeux et de festivités. Mieux, explique-t-il, cette place, jusque-là passage obligé des véhicules, sera désormais une place piétonne. L’ex-place Faidherbe, encore appelé dans le passé Place de la savane, va ainsi retrouver sa vocation de l’époque coloniale. En effet à cette époque, elle fut le lieu de convergence des populations qui s’y rendaient tous les soirs. On raconte même que des kiosques à musique y étaient installés pour maintenir l’ambiance tous les soirs contribuant ainsi à en faire la place la plus animée et la plus fréquentée de Saint-Louis. Plus tard elle avait changé de vocation et était devenue une place publique avec un grand jardin aménagé par la commune et des bancs publics qui permettaient aux populations et aux touristes de passer du temps. Elle accueillait en même temps, toutes les grandes manifestations, les événements politiques, culturels et même religieux de la vieille ville. Aujourd’hui qu’elle a été rebaptisée au nom de Baya, qui a d’ailleurs toujours été son nom en langue nationale wolof, et qu’elle est en train d’être requalifiée en place piétonne, les Saint-louisiens attendent de voir leur place mythique sous ses nouveaux habits.

L’équation de la statue de Faidherbe
Toutefois, même si aucune voix discordante n’a été entendue jusque-là, il faut noter que la question de la statue Faidherbe, qui trône sur la place depuis 1886 et qui a été déboulonnée à cause des travaux, reste entière. En effet, les hommes politiques, organisation de la Société civile et activistes saint-louisiens réclamaient plus le déboulonnement définitif de la statue qu’autre chose. Interrogé sur la question, le maire de Saint-Louis, Mansour Faye, a fait savoir que la question n’était pas à l’ordre du jour du Conseil municipal. Il a cependant clairement souligné que la statue est au Centre de recherche et de documentation du Sénégal (Crds) ex-Ifan et qu’elle y restera si c’est la volonté des populations mais que si ces dernières décident qu’elle restera à la place Baya, elle y restera naturellement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here