PARTAGER

Parce que le Covid-19 ne laisse presqu’aucune chance aux personnes du troisième âge, le Réseau des volontaires communautaires en appui au personnel de santé (Revocap) a décidé de revoir son ciblage. Avec l’appui technique de l’Observatoire de suivi des indicateurs économiques en Afrique (Osidea), le Revocap a lancé sa deuxième campagne dénommée Aar sunu magg ńi. Cette organisation qui regroupe des acteurs de la Société civile comme Abdourahmane Sow de la Cos/M23 ou encore la députée Marième Soda Ndiaye a fait un constat : «Après des mois d’engagement communautaire et de sensibilisation dans le cadre de la riposte contre le Covid-19 afin d’endiguer la propagation de la pandémie avec les mesures de distanciation et de port du masque, le constat est que la situation est grave avec une hausse du nombre de cas de jour en jour.» Le Revocap, conscient que la maladie est en train de toucher les couches les plus vulnérables, y compris les personnes du 3ème âge, compte sur son slogan Aar sunu magg ńi après Xeex corona ci sama gox. Le communiqué indique que la campagne vise à sensibiliser les jeunes du danger qu’ils constituent en étant des porteurs sains vis-à-vis des personnes âgées et des couches vulnérables. Mais également à inviter les familles à protéger ces dernières et à faire respecter au maximum les mesures barrières dans les maisons. «Les contours de ce programme seront présentés au grand public à l’occasion d’un point de presse. Nous rappelons à nos concitoyens que le virus est toujours là et qu’il nous impose la plus grande vigilance avec un respect des gestes barrières, de la distanciation physique et le port correct et obligatoire du masque», indique M. Sow, coordonnateur du Revocap, qui, lui-même, avait chopé le virus. Avant d’inviter les Sénégalais à «rester prudents pour sauver des vies».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here