PARTAGER

Le roman policier culte fait disparaître le mot «nègre» de son titre et de ses pages dans une nouvelle édition ce 26 août.
«Précédemment publié sous le titre Les dix petits nègres.» Voilà ce qu’indique désormais la couverture d’une nouvelle édition du célèbre livre policier de Agatha Christie retitré Ils étaient dix, paru aux éditions du Masque ce mercredi 26 août. Et il en sera de même pour sa version Poche, le 7 octobre prochain. Titré 10 Little Niggers par Agatha Christie en 1938 dans sa version originale, le livre était sorti deux ans plus tard en France sous le titre de Dix petits nègres. Mais 80 ans plus tard, l’arrière-petit-fils de l’autrice, James Prichard, qui gère son patrimoine, a pris la décision de faire disparaître le mot «nègre» de l’ouvrage. «Mon avis c’est que Agatha Christie était avant tout là pour divertir et elle n’aurait pas aimé l’idée que quelqu’un soit blessé par une de ses tournures de phrases… Aujourd’hui heureusement, nous pouvons y remédier sans le trahir tout en étant acceptable pour chacun…», explique-t-il à Rtl.
L’héritier de l’autrice à succès indique d’ailleurs que «quand le livre a été écrit, le langage était différent et on utilisait des mots aujourd’hui oubliés. Ce récit est basé sur une comptine populaire qui n’est pas signée Agatha Christie… Je suis quasiment certain que le titre original n’a jamais été utilisé aux Etats-Unis. Au Royaume-Uni, il a été modifié dans les années 1980 et aujourd’hui nous le changeons partout…».

Plus qu’un changement de titre
Au-delà du nouveau titre qui s’affiche désormais sur la couverture, le contenu du récit a lui aussi été modifié pour faire disparaître le mot «nègre» des pages intérieures. «L’île du nègre»  devient ainsi «l’île du Soldat» et il en va de même pour les 74 fois où le mot problématique était cité. Béatrice Duval, Directrice général du livre de Poche, qui publie aussi une édition révisée et retitrée le 7 octobre prochain, assure que «la France était un des derniers territoires à garder Dix petits nègres, pour nous ce n’est pas qu’un changement de titre, c’est toute une traduction à réviser à l’intérieur, il a fallu qu’on adapte le contenu du livre à ce changement de titre».
Vendu à plus de 100 millions d’exemplaires, Ils étaient dix est «l’un des plus grands succès de tous les temps, c’est son plus grand succès et c’est le livre de crime le plus vendu de l’histoire», assure l’arrière-petit-fils de Agatha Christie qui tient en 2020  «à ne plus utiliser des termes qui risquent de blesser». Cette prise de décision arrive dans un effort plus large de contextualisation et de situation des œuvres dans leurs époques. Ainsi en juin dernier, le film Autant en emporte le vent, considéré par de nombreux universitaires comme l’instrument le plus ambitieux et efficace du révisionnisme sudiste, avant été retiré de la plateforme Hbo Max avant d’y faire son retour accompagné de deux vidéos explicatives.
LeHuffPost

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here