PARTAGER

Les habitants des Parcelles Assainies peuvent afficher le sourire. Les travaux de leur stade de football vont reprendre. L’information est du ministre des Sports qui y a effectué une visite de chantier hier.
Accompagné du maître d’œuvre, l’entrepreneur Mbaye Faye, Matar Ba de révéler : «Je salue l’humilité du maire Moussa Sy qui m’a saisi. Le Conseil des ministres délocalisé de Dakar avait pris entre autres grandes mesures, la reprise des travaux et la réhabilitation du stade des Parcelles Assainies pour permettre à la population de disposer d’une belle infrastructure.» Et le ministre de préciser : «Un montant d’1 milliard 600 millions Cfa est nécessaire pour reprendre la structure, il y aura l’éclairage, une grille de protection, deux tribunes et une pelouse synthétique.»
Reçu par le Conseil municipal des Parcelles Assainies en l’absence du maire Moussa Sy parti à Popenguine, Matar Ba expli­que que le maire avait injecté 200 millions pour entamer les travaux avant de connaître un coup de frein.
Après les Parcelles, cap sur le stade de Ngor où une enveloppe d’1 milliard 200 millions est mobilisée pour reprendre complètement l’infrastructure qui avait reçu un important investissement du président du club de Ngor.
Le stade pourra enfin disposer d’une pelouse synthétique que les Ngorois n’avaient eu de cesse de réclamer. L’Etat s’est engagé à donner corps à ce projet selon le ministre des Sports. «Nous allons complètement reprendre cette infrastructure et permettre aux Ngorois de disposer d’un stade de dernière génération. Et ce sera le cas pour celui des Parcelles Assainies», a promis Matar Ba qui avait à ses côtés le ministre Abdoulaye Diouf Sarr, maire de Yoff.
Promettant d’être fréquent sur les chantiers, le ministre des Sports renseigne que les stades des Parcelles et de Ngor seront «réceptionnés l’année prochaine». «Je pense que d’ici l’année prochaine, Ngor va recevoir ici. Le stade des Parcelles Assainies et de Ngor sont deux bébés qui sont nés en même temps. Nous allons donc tout faire tout pour les réceptionner en même temps», promet le ministre.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here