PARTAGER

L’enquête sur la tuerie de Bofa-Bayotte a connu un nouveau rebondissement avec l’arrestation de Oumar Ampoï Bodian. Présenté comme le chargé de mission du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (Mfdc), il a été arrêté à son domicile sis au quartier Lyndiane par les gendarmes de la Section de recherches aux environs de 5 heures du matin samedi.

La Section de recherches de la gendarmerie de Colobane, qui a transféré ses quartiers à Ziguin­chor au lendemain de la tuerie de Bofa-Bayotte, multiplie les coups de filet pour tirer au clair le carnage du 6 janvier dernier qui a occasionné 14 morts et près d’une dizaine de blessés. Après le placement sous mandat de dépôt de 16 personnes arrêtées dans le cadre de cette enquête, les hommes du lieutenant-colonel Issa Diack ont procédé à l’arrestation du chargé de mission du Mouvement des forces démocratique de la Casamance (Mfdc), Oumar Ampoï Bodian. Une source raconte le film de son arrestation : «Les enquêteurs ont débarqué aux environs de 5 heures du matin (samedi) au domicile de Oumar Ampoï Bodian, situé au quartier Lyndiane de Ziguinchor pour procéder à son interpellation. Avec un dispositif sécuritaire impressionnant, ils ont quadrillé le quartier avant de pénétrer dans la maison. Sur place, ils ont pénétré dans les bâtiments pour procéder à des fouilles, accompagnés de Oumar Ampoï Bodian. Des documents, un ordinateur ainsi que les téléphones portables du mis en cause ont été saisis. Et c’est vers 6h 45 que les éléments de la Section de recherches de la gendarmerie vont arrêter le chargé de mission du Mfdc avant de quitter les lieux à bord de leurs véhicules.» Cette arrestation montre que l’enquête de la tuerie de Bofa-Bayotte est loin d’être bouclée. Elle relance les commentaires sur les mobiles et les auteurs de ce drame. Oumar Ampoï Bodian qui avait pourtant, quelques heures après la tuerie de Bofa-Bayotte, condamné au nom du Mfdc ce massacre, avait promis une enquête interne afin de découvrir les véritables auteurs de ce drame. Pourquoi lui ? «L’enquête n’est pas encore bouclée, elle se poursuit. D’autres personnes pour­­raient être entendues dans les prochains jours», soutient d’ail­leurs une source au sein de la gendarmerie. Ex-responsable politique libéral, ex-conseiller départemental centriste, ex-agent postal et chargé de mission du Mfdc, Oumar Ampoï Bodian risque d’être déféré dans les prochaines heures.
Il faut savoir que vendredi, 16 personnes ont été placées sous mandat de dépôt pour association de malfaiteurs, assassinat, détention d’armes à feu sans autorisation et participation à un mouvement insurrectionnel. Alors que 6 autres personnes ont été relâchées par le procureur.
imane@equotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here