PARTAGER

Le leader de Rewmi, Idrissa Seck a été désigné chef de file de l’opposition sénégalaise, en attendant la rencontre de la commission politique du Dialogue national prévue mardi. Le journal L’AS, dans sa livraison de ce lundi,  indique que la plupart des  leaders politiques, notamment Malick Gackou, Pape Diop, Issa Sall, Madické Niang ont soutenu que le chef de file de l’opposition doit être celui qui est arrivé en 2 positions à la présidentielle.

Mais, ajoute le journal, Ousmane Sonko et deux autres leaders penchent pour celui dont le parti arrive en tête aux législatives avec effet non rétroactif. Six (6) autres leaders n’ont donné leur avis la question : en filigrane, l’opposition s’en remet au jugement du chef de file de l’opposition.

Sur la question de la suppléance du maire ou du président de conseil départemental, l’opposition rejoint la position de la majorité. Cependant, elle tient à ce qu’il y ait des garde-fous et qu’il soit mentionné que tout élu qui quitte sa coalition perd son mandat.

Les leaders de l’opposition ont fait un pas sur la question de l’organisation des élections. En lieu et place d’une haute autorité chargée de l’organisation, elle demande désormais un ministre neutre chargé des élections.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here