PARTAGER

Le jeune marabout Mbacké-Mbacké, Cheikh Abdou Ahad Mbacké Gaïndé Fatma, vient d’être promu tête de liste départementale de Mbacké pour le compte du Benno bokk yaakaar pour les élections législatives prévues le 30 juillet prochain. Un moyen savamment pensé par le pouvoir en place pour conquérir la cité bénite de Touba qui lui échappe des doigts. Ce, depuis l’avènement du Président Macky à la Magistrature suprême. Dans cette localité, le parti présidentiel et ses alliés n’en finissent d’accumuler des défaites au fil des consultations électorales. Mais avec la nouvelle donne politique qui se dessine depuis quelques jours, de gros rayons d’espoir irradient déjà les visages jadis mornes.
Dieu sait que l’appartenance directe de la tête de liste départementale de la coalition présidentielle à l’illustre famille de Cheikh Ahmadou Bamba et de Mame Thierno Birahim Mbacké suffit à ragaillardir les troupes. Cheikh Abdou Bally, comme on l’appelle avec fierté, est le fils de Serigne Ahmadou Mbacké Gaïndé Fatma Ibn Serigne Modou Moustapha Mbacké (premier khalife général des Mourides) Ibn Serigne Touba Khadimou Rassoul. Sa mère Sokhna Bally Mbacké est la fille de la fille cadette du fondateur du Mouridisme, Sokhna Maïmouna Mbacké Bintou Serigne Touba Khadimou Rassoul. Le père de Sokhna Bally est Serigne Cheikh Awa Balla Mbacké Ibn Mame Thierno Ibra Faty Mbacké, plus connu sous le nom de Mame Thierno Birahim Mbacké, dit encore, «Ndamal Darou» ou encore, «Borom Darou», frère cadet et lieutenant de Bamba. Pour dire, Cheikh Abdou Bally est de cette lignée des purs «bété-bété», (Mbacké-Mbacké de pure souche !). En sus, l’aura de son défunt père Serigne Cheikh Mbacké Gaïndé Fatma peut toujours militer en sa faveur lors de ces échéances tant attendues. Et si l’on y ajoute la baraka du khalife général des Mourides ! Petit-fils du plus célèbre souverain du Cayor, le pater de Cheikh Abdou Bally fut un homme qui pesait lourd dans la balance du Mouridisme.
Géniteur du concept de «dahiras», Serigne Cheikh forgeait le respect. Le Dahira Wilaya qu’il a mis en place fait jusqu’à nos jours référence au Sénégal et dans la «Oumah». A cela s’ajoutent la haute facture intellectuelle et l’esprit d’équipe du président en charge de la Commission communication du grand Magal de Touba.
Voilà autant d’atouts que le jeune Mbacké-Mbacké, missionnaire du «Macky», doit mettre de son côté pour faire basculer Touba et tout le département de Mbacké dans l’escarcelle du parti présidentiel. Mission bien possible si l’on connaît ses talents d’orateur, son verbe facile (mach’allah !) et avec, en appui, le bréviaire des belles réalisations du Président Sall dans la ville sainte.
Ibrahima NGOM Damel – Journaliste
 yboupenda@yahoo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here