PARTAGER

Le Parti de l’unité et du rassemblement (Pur) approuve la journée du nettoiement, lancée hier par le président de la République. Mais son chargé de Communication, Cheikh Ahmed Tidiane Sarr, recommande d’éviter toute coloration politique dans cette initiative.

Le Parti de l’unité et du rassemblement (Pur) adhère à la journée nationale de nettoiement initiée par le président de la République. Pour son chargé de l’Information et de la communication, tous les Sénégalais doivent se mobiliser pour relever le défi. «Il ne faut pas donner à ce genre d’initiatives une coloration politique. Je pense que si on veut réussir un tel projet, il faut que ça soit détaché de la politique, que cela revête un caractère social ou humain tout simplement, qu’on sache que ce pays-là nous appartient à tous et que toutes les forces vives de la Nation doivent s’impliquer pour avoir un Sénégal propre», a recommandé Cheikh Ahmed Tidiane Sarr, samedi, en marge de la journée de consultation gratuite de dépistage du cancer du col de l’utérus et du cancer du sein et de don de sang. Et d’ajouter : «Nous sommes un parti qui place l’homme au cœur de ses préoccupations. Et donc, tout ce qui améliore les conditions d’existence des populations et tout ce qui les met à l’aise, le Pur ne peut qu’y adhérer. D’autant plus que nous devons vivre dans des environnements assainis. L’insalubrité est quelque chose qui est bannie par le Pur.» De même, M. Sarr a salué le vote de la loi portant criminalisation du viol et de la pédophilie adoptée par l’Assemblée nationale le 31 décembre. «Le Pur applaudit, car c’est un fléau qui gangrène notre société», a souligné le représentant de Serigne Moustapha Sy.
M. Sarr a par ailleurs expliqué le sens de cette journée de consultation médicale organisée par les femmes du Pur à la paroisse Saint Joseph de la Médina. «Il s’agit d’un acte citoyen, social, humaniste, philanthropique qui rentre en droite ligne avec les idéaux du parti qui met l’humain au centre de ses préoccupations», a-t-il dit. Conscientes du traitement coûteux de cette maladie, les femmes du Pur promettent que les cas détectés seront orientés vers des structures de santé adéquates, mais également un suivi psychologique et matériel sera apporté progressivement. Une initiative que les femmes du Pur comptent étendre dans tout le Sénégal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here