PARTAGER

C’était un cas qui avait plongé tout le monde dans l’inquiétude. Au total, 120 contacts dont 21 issus du personnel médical ont été identifiés autour du patient décédé mardi du Covid-19 à Louga, a annoncé le médecin-chef de région Cheikh Sadibou Senghor à l’Aps. «Mercredi, nous avons recensé et mis en quarantaine l’ensemble des personnes à haut risque proches de ce marabout. 120 prélèvements ont été effectués. Nous attendons les résultats. Tous les contacts sont actuellement en quarantaine», a dit le docteur Senghor lors d’une conférence de presse. Cependant, il a annoncé que la région n’a pas enregistré de nouveaux cas positifs et reste à 30 cas confirmés et 13 patients guéris. Au total, 260 personnes sont en quarantaine dans des hôtels de la ville. Selon le médecin-chef, la situation de la région «commençait à être maîtrisée» après trois jours sans cas. Des guérisons ont été également notées. Dr Senghor dit avoir reçu mardi à 16h «un coup de fil de l’hôpital disant qu’ils ont reçu un cas suspect. Nous avons fait le déplacement et en cours de route, l’hôpital nous a annoncé le décès du patient», a-t-il expliqué. «Un prélèvement post-mortem revenu positif a été effectué. Nous avons commencé à faire l’investigation. Des contacts autour de cette personne ont été détectés très rapidement», a-t-il fait savoir. Selon lui, le patient décédé «était connu des services de santé de l’hôpital parce qu’il était hypertendu et venait vérifier constamment sa tension». Il a précisé que le 30ème cas, décédé, n’est pas un cas communautaire, mais un contact du cas indexé, méconnu des services de santé. «Nous ne pouvons pas avoir toutes les personnes contacts d’un cas. C’est le premier cas malade qui nous a confirmé qu’il était en contact avec lui», a-t-il ajouté. «Nous sommes en train de travailler sur ce cas pour aller rapidement à la détection et à la prise en charge et rompre la transmission pour minimiser au maximum les cas contacts», a-t-il rassuré. Le docteur Senghor a invité les populations et les responsables de famille à prendre leurs responsabilités pour faire respecter, autour d’eux, les règles d’hygiène, la distance réglementaire et le port du masque. «C’est une lutte qui doit être appropriée par les communautés», a insisté le médecin-chef de région de Louga.
La région de Louga a enregistré mardi son premier cas de décès. Il s’agit d’un patient de 74 ans, portant ainsi à six le nombre de décès causés par le Covid-19 au Sénégal. Après investigation des responsables sanitaires de la ville, 120 personnes ont été identifiées comme étant des personnes contacts du patient décédé. Parmi elles, 21 sont issues du personnel médical.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here