PARTAGER

Nommé entraîneur de l’Equipe nationale féminine de basketball, Cheikh Sarr se penche sur les chantiers, qui l’attendent avec les Lionnes. Le technicien, qui s’exprimait sur les ondes de la Rfm, a décliné de manière brève, sa feuille de route en vue des prochaines échéances et par rapport aux objectifs fixés : «Faire une bonne campagne, c’est peut-être améliorer les performances au niveau de cette équipe dans différents secteurs de jeu. Et par rapport à la Coupe d’Afrique, c’est la reconquête du titre. Je pense qu’il faut mettre déjà en place un programme de développement de certains secteurs de jeu. Il y a de la qualité dans l’équipe, mais il y a des secteurs à développer, il faut faire un bon scouting et avec les entraîneurs nationaux, Moustapha Gaye qui était là, et la Direction technique nationale, voir ce qu’il faut faire pour renforcer l’équipe.»
Contrairement à l’avis de certains observateurs, qui débattent de l’âge de certaines joueuses, Cheikh Sarr joue la carte de la performance : «Les meilleures joueuses du dernier Afrobasket sont des joueuses âgées. L’Equipe du Sénégal a encore des joueuses qui sont capables de s’opposer à d’autres joueuses. Je ne me focalise pas sur l’âge, mais plutôt sur la qualité, la compétitivité des joueuses, et le niveau d’engagement et de motivation. Il y aura une nouvelle approche et de nouvelles méthodes par rapport à ce que je fais. Mais ce sera la continuité dans le travail que Tapha (Gaye) a laissé.»
wiwsport

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here