PARTAGER

«On est très déçus. C’est tout à fait normal. J’imagine au même titre que tout le Peuple sénégalais. On a perdu trop de rebonds. Face à un adversaire comme le Nigeria, ça ne pardonne pas. On leur a offert beaucoup de possibilités de scorer. On a manqué de sérénité à un moment donné. Le Nigeria a un style de jeu particulier. Agressives, adroites, elles poussent l’adversaire à commettre des fautes et ne ratent pas l’occasion de scorer. L’arbitrage est toujours indexé par les adversaires. Le Sénégal n’est pas passé outre.
Je pense qu’il faut faire une bonne prospection parce que le Nigeria a construit son équipe sur la base de la jeunesse. Vous voyez les arrières, elles ont 23, 24 et 26 ans. Elles jouent dans le haut niveau en Espagne, en France et ailleurs comme la Wnba. Et cela s’est construit depuis longtemps. Je pense que depuis l’événement de 2017 (la finale perdue au Mali), on a essayé de renouveler, d’apporter une plus-value. Ce sont des jeunes qui peuvent rester longtemps en Equipe nationale, donc il fallait renforcer cette équipe avec des jeunes comme Fatou Diagne, qui n’ont pas d’expérience. Mais je pense qu’il faut continuer dans ce sens : encore travailler. Développer le jeu, développer cette mentalité de gagneur et après, aller au tournoi de Tokyo, défendre notre chance encore.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here