PARTAGER

L’ancien gardien de but de l’Equipe nationale et vice-président de la Fédération sénégalaise de football, Cheikh Seck, confie avoir discuté avec le portier des Lions sur la boulette de ce dernier lors du match contre le Bénin qui aurait pu coûter un but à l’équipe. «Ce sont des choses qui arrivent dans un match. Je lui ai demandé de ne plus répéter ce genre d’erreur dans un match et qu’il doit rester concentré du début à la fin. C’est un poste très difficile où on peut être sollicité à tout moment», souligne le fédéral. Voulant faire une passe en retrait à son défenseur, alors qu’il n’y avait aucun danger, Alfred Gomis s’est loupé et la balle est passée au ras du poteau, en début de seconde période. Alors que le score était nul et vierge.
«Le fait d’être resté longtemps inactif pendant un bon bout de temps, ce n’est pas bon pour un gardien. Il a voulu relancer avant même d’avoir maitrisé la balle. Des fois, ce sont des fautes de mains qui peuvent intervenir», explique l’ancien gardien de but des Lions.
Le joueur qui a suppléé au poste, Edouard Mendy, forfait pour le reste de la Can suite à une fracture au doigt juste avant le match contre le Kenya, s’est aussitôt excusé et est finalement parvenu à garder sa cage inviolée après trois matchs.
Nullement inquiété contre le Bénin, Gomis doit continuer à rester concentré dans ce genre de rencontre pendant 90 minutes, selon le fédéral. «Je n’ai pas à lui apprendre des choses. C’est un professionnel qui a joué dans des niveaux que je n’ai pas eu l’occasion d’atteindre durant ma carrière. Je ne peux que lui donner des conseils et je sais qu’il est assez réceptif», a indiqué Cheikh Seck.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here