PARTAGER

Depuis les premiers cas de coronavirus au Sénégal, des voix ne cessent de déplorer les failles de l’autorité politique. On ne parle même pas de la bravade des jeunes des quartiers qui défient le couvre-feu. Il y a les hésitations à prendre des mesures pour imposer les mesures barrières. Maintenant, le Président dit que le confinement est incontournable. Avant cela, on veut le voir imposer la fermeture du marché Ocass de Touba et la régulation des transports avec Mbacké. Sinon, on ne pourra que dire : «Chiche !»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here