PARTAGER

C’est un superbe choc qui attend les supporters parisiens et les amateurs de football de façon globale ce mercredi soir au Parc des Princes, où le Paris Saint-Germain va accueillir le Bayern Munich pour le compte de la deuxième journée de la phase de poules de la Ligue des Champions.
Un duel entre deux des meilleures équipes du Vieux Continent et surtout, le retour de Carlo Ancelotti au Parc des Princes. Et l’entraîneur italien, aux côtés de Corentin Tolisso ainsi que Mats Hummels, était présent en conférence de presse. Les trois hommes ont expliqué leur plan pour contrecarrer les plans parisiens.
«Le pressing c’est une des qualités dont on a besoin quand on défend, parfois on l’a bien fait surtout dans le jeu de transition. Est-ce que ce sera important demain ? Oui, il faut rester compact, créer des espaces et ne pas en laisser à Neymar, Cavani et Mbappé. Je pense que pour ce type de match on doit penser à défendre bien et attaquer bien, on doit faire un match complet en phase défensive et offensive, le fait qu’on attaque doit nous pousser à créer un bon équilibre pour éviter une contre-attaque du Psg, ce sera une chose très importante», a expliqué Carlo Ancelotti.

Pas de plan anti-Neymar
«On a une stratégie claire qu’on veut voir, et on va voir si on est capable d’utiliser cette stratégie», a-t-il conclu. Inter­rogé sur l’existence d’un éventuel plan pour contrôler Neymar, de retour après quelques pépins physiques, Corentin Tolisso a démenti : «Non je ne pense pas. Il ne faut pas se focaliser sur Neymar, toute l’équipe est importante, il y a de très bons joueurs à tous les postes. Tout le monde est dangereux, ce serait une erreur de se focaliser que sur Neymar.»
Hummels lui a tenu à mettre en avant la qualité de l’effectif parisien, avec de jolis éloges, indirects certes, pour Alphonse Aréola. «Il a tout à fait raison (au sujet des déclarations de Robben) l’argent ne marque pas de but mais l’argent achète des joueurs qui marquent des buts. Le Psg est un club de niveau international et s’il n’y avait pas eu ce match à Barcelone peut-être que ça aurait suffi pour aller au bout, c’est fort offensivement mais les positions sont très bien gérées, il y a deux joueurs à chaque poste. Trapp je le connais de la Bundesliga, donc si Trapp ne joue pas c’est que leur premier gardien doit être très bon, c’est un beau challenge pour nous», a confié le défenseur allemand. Les Parisiens sont prévenus…
Footmercato

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here