PARTAGER

Décidemment, Aliou Cissé n’est pas gâté par rapport à ces postes qui «flottent» au sein de la Tanière. Après le poste de latéral gauche où il peine toujours à trouver l’oiseau rare, le sélectionneur fait face à une autre équation : trouver une sentinelle devant la défense. Le choix de Salif Sané contre la Guinée-Bissau n’ayant pas été concluant. D’où l’alternative Pape Alioune Ndiaye (PAN), irréprochable mercredi face aux Djurtus.

Fidèle au 4-3-3, Aliou Cissé a souvent opté dans l’entrejeu avec la paire Kouyaté-Gana Guèye. Un duo cher au sélectionneur qui s’est toujours félicité de la prestation de l’«Anglais» et du «Parisien».
Mais depuis, les temps ont changé poussant les deux «jumeaux» à jouer de moins en moins ensemble ; pour cause de blessures et surtout par rapport à la nouvelle donne liée à la polyvalence de Kouyaté qui navigue souvent entre la défense et le milieu, autant à Crystal Palace qu’en Equipe nationale.
Souvent blessé, Gana Guèye, devenu milieu-relayeur à Paris, a aussi déserté par moments l’entrejeu poussant Aliou Cissé à trouver des alternatives. Comme cela a été le cas lors du match aller contre la Guinée-Bissau (2-0) où le coach des Lions a tenté l’option Salif Sané, repositionné au milieu comme sentinelle devant la défense.
Un choix qui n’a pas porté ses fruits pour un joueur qui a depuis reculé au poste de défenseur central. Le sociétaire de Schalke, visiblement en manque de repères, étant passé complètement à côté de son match. (Voir notre édition d’hier).
Ce test raté devrait donc pousser Aliou Cissé à trouver une autre solution pour le match retour de Bissau ; mais aussi pour l’avenir sachant que la tendance aujourd’hui dans un système 4-3-3, c’est de jouer avec une sentinelle ou «pointe basse» pour reprendre les propos des tacticiens.
Et justement, comme solution, l’idée de faire reculer Pape Alioune Ndiaye (PAN) pourrait être une bonne option. D’abord par rapport à son profil de joueur de caractère, déterminé et agressif au marquage. Ensuite par rapport à sa polyvalence dans l’entrejeu pour avoir déjà occupé ce poste de sentinelle en sélection. Et son match sérieux contre les Djurtus plaide en sa faveur.
Dans une position pourtant avancée, le milieu de terrain de Karagümrük (D1 turque) a participé activement au travail de récupération, tout en étant par moments en mode «dépassement de fonction» ponctué par cette belle frappe enroulée détournée de justesse par le portier bissau-guinéen.
Reste à savoir si Aliou Cissé va franchir le pas. Mais rien n’est sûr surtout quand il déclare par rapport à la titularisation de Salif Sané : «C’est un choix que j’assume, j’aurais pu mettre quelqu’un d’autre, mais il est important dans ces matchs de préparer la prochaine Can. Mettre Salif Sané au milieu est une option sérieuse.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here