PARTAGER

Le taux de chômage des personnes âgées de 15 ans ou plus était estimé à 14,6%, selon les résultats de l’Enquête nationale sur l’emploi au Sénégal (Enes) au deuxième trimestre 2019, réalisée par l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd).

Par Dialigué FAYE

Au deuxième trimestre 2019, le taux de chômage des Séné­galais âgés de 15 ans ou plus était estimé à 14,6%. C’est du moins ce qui ressort de l’Enquête nationale sur l’emploi au Sénégal (Enes), réalisée par l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd) au cours de cette période.
Le niveau du chômage, précisent les statisticiens dans leur note d’information, «est plus élevé en milieu rural où 15,5% de la population active sont au chômage contre 13,7% en zone urbaine. Selon le sexe, le chômage touche davantage les femmes avec un taux de 25,3% que les hommes, 6,1%».
S’agissant du niveau d’activité, les résultats de l’Enes révèlent que «six Sénégalais au moins sur dix, soit un taux de 62,9% en âge de travailler, âgé de 15 ans ou plus, ont participé au marché du travail au second trimestre de l’année 2019. Cette proportion est légèrement plus élevée en milieu rural où le taux est estimé à 64,2% qu’en milieu urbain qui se retrouve avec un taux de 61,7%. A contrario, selon le sexe, elle varie fortement : elle est de 72,1% pour les hommes contre 54,2% pour les femmes».
Au sujet du niveau d’emploi, le document mentionne que «la population en emploi est constituée des employeurs et travailleurs pour compte propre ainsi que des salariés. Durant le second trimestre 2019, 44,9% de la population en âge de travailler ont eu un emploi. Le taux d’emploi est plus élevé en milieu urbain avec 50,8% contre 38,4% en milieu rural. Des variations plus importantes sont observées entre les hommes et les femmes. Pour les hommes, le taux d’emploi est à 57,9% contre 32,4% pour les femmes».
Concernant l’emploi salarié, renseigne l’Ansd, «au deuxième trimestre 2019, plus du tiers de la population en emploi, soit un taux de 38,9%, est salarié. Le taux d’emploi salarié des hommes est plus important que celui des femmes, soit respectivement 47,4% et 24,4%. Ces écarts sont encore plus accentués selon le milieu de résidence, avec un taux d’emploi salarié de 49,0% en milieu urbain contre 24,5% en zone rurale».
L’Enquête nationale sur l’emploi n’a pas manqué d’adresser le travail familial. A ce propos, soulignent les enquêteurs, «les aides familiaux constituent une composante importante de la main-d’œuvre au Sénégal. Ils ont représenté 14,2% de la main-d’œuvre au deuxième trimestre de l’année 2019. En milieu rural, 24,7% de la main-d’œuvre sont constitués d’aides familiaux. Selon le sexe, les aides familiaux concernent davantage les femmes avec un taux estimé à 14,9% alors que les hommes sont à 13,6%».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here