PARTAGER

«Eiffage a pris un grand risque en investissant et en faisant construire cette autoroute. Le trafic aurait pu ne pas être à la hauteur de ce qui est escompté (…) De ce que je sais c’est qu’il (Eiffage) n’a encore tiré aucune dividende ». Cette sortie de Christophe Bigot, ambassadeur de la France au Sénégal, dans Ecodev de la Rfm, résonne comme une réponse au gouvernement. Qui a accéléré le processus de révision des tarifs sur l’Autoroute de l’avenir.

Le gouvernement a entrepris ce processus de révision des tarifs sur l’Autoroute de l’Avenir. Il a demandé aux services compétents de presser le pas la semaine dernière en Conseil des ministres. Ceci fait suite au décès, dans des circonstances étranges, sur l’autoroute à péage, du musicien et producteur Papis de Gélongal. Une réponse aux usagers qui réclament plus de sécurité et la baisse des tarifs.

Le mouvement prend forme. D’ailleurs, réunis en collectif, ils vont organiser une journée de recueillement demain à 15 heures en mémoire de Papis du groupe Geongal. Le convoi partira de l’échangeur de Hann pour prendre l’Autoroute de l’avenir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here