PARTAGER

Le cimetière catholique situé au cœur de la ville Sainte de Tivaoune sis au quartier Fogny a été profané. La découverte a été faite par des fidèles catholiques au cours d’une opération de nettoyage pour les préparatifs de la fête de Toussaint prévue le 1er novembre prochain. En effet, une tombe a été profanée et un des pans du mur complètement saccagé par une entreprise de construction chinoise qui est en train d’édifier sur le site un centre d’état-civil informatique moderne. Inadmissible selon les fidèles qui étaient prêts à en découdre avec les assaillants. Mais le curé de la ville a fini par calmer les ardeurs. Et d’après des informations recueillies, l’Evêque de Thiès, Mgr André Guèye, s’est rendu sur les lieux hier pour s’enquérir de la situation.
Vieux de plusieurs décennies, le cimetière, un des plus anciens sanctuaires religieux de l’Afrique de l’Ouest, accueille toujours des défunts. Pour les riverains, c’est l’un des symboles les plus anciens de la coexistence fraternelle entre musulmans et chrétiens, dans la cité de Maodo. Parce que selon les Tivaouanois, Seydi El hadj Malick Sy fut un fervent militant du dialogue islamo-chrétien. Et c’est lui-même d’ailleurs de son vivant qui aurait facilité son acquisition aux catholiques  de la ville de Tivaouane.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here