PARTAGER

La 4e édition du Festival international du film documentaire de Saint-Louis aura lieu du 4 au 9 décembre prochain avec comme invitée d’honneur la cinéaste sénégalaise, Safi Faye. Une cinquantaine de films documentaires seront programmés en plein air dans une dizaine de quartiers de la ville.

La 4e édition du Festival international du film documentaire de Saint-Louis aura lieu du 4 au 9 décembre prochain. Cette année, le festival aura comme invitée d’honneur la cinéaste sénégalaise, Safi Faye, annoncent les organisateurs. «L’invitée d’honneur 2017 sera la réalisatrice sénégalaise Safi Faye, dont c’est le grand retour au pays, pour présenter plusieurs de ses films qui ont marqué l’histoire du cinéma.» Ethnologue et cinéaste, Safi Faye fait partie des précurseurs du cinéma africain. Elle commence sa carrière de réalisatrice en 1972 avec son premier court métrage La Passante et se signale comme la première cinéaste noire d’Afrique, renseigne Africadoc, l’association qui organise le festival. La même source renseigne que Safi Faye a consacré son œuvre à la culture et aux problèmes des peuples d’Afrique noire. Elle réalise par la suite 3 longs métrages que sont Lettre paysanne (1975), Fad’jal (1979) et Mossane (19­96).
Pour cette présente édition, le Festival documentaire de Saint-Louis propose un programme de 24 films en «Sélection Officielle» répartis dans trois catégories et qui seront en compétition pour les prix de l’Association internationale des régions francophones (Airf). Les films seront soumis à trois jurys de professionnels du cinéma, de l’audiovisuel et des médias venus d’Afrique et d’Europe. Le coup d’envoi du festival sera donné à la place Faidherbe de Saint- Louis le lundi 4 décembre à 20h 30 avec la présentation du film Life Saaraba Illégal de Saliou Waa Guendoum Sarr (Alibéta) et Peter Heller. Un documentaire personnel sur le voyage de deux frères, entre l’Afrique et l’Eu­rope.
Ce rendez-vous annuel réunit également plus de 80 de professionnels du cinéma et de l’audiovisuel africains et européens autour de rencontres de coproduction, d’ateliers d’écritures et de conférences. Des cinéastes, des producteurs, des diffuseurs (télévisions, festivals), des institutionnels, ainsi que des journalistes africains et européens participent également à l’événement. Les professionnels viendront cette année de 14 pays : Algérie, Belgique, Bénin, Burki­na Faso, Burundi, Cameroun, Côte d’Ivoire, France, Mali, Maroc, Niger, Sénégal, Suisse, et Togo, indiquent les organisateurs. Pendant près d’une semaine, Saint-Louis va accueillir des projections en plein air dans une dizaine de quartiers de la ville, dans des établissements scolaires, au Centre de recherche et de documentation (Crds), au Château, à l’Institut Français et à l’Université Gaston Berger (Ugb) autour d’une programmation de 50 films documentaires, d’hier et d’aujourd’hui. Selon les organisateurs, ces projections-débats rassemblent tous les ans près de 10 000 spectateurs.
mamewoury@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here