PARTAGER

Dans ce premier film d’Élite Zexer, le sujet de la condition des fem­mes au Moyen-Orient est ex­ploité avec finesse, incarné par une jeune bédouine dont la seule faute est d’être tombée amoureuse.
Layla, étudiante, est amoureuse d’un jeune homme qui fréquente la même université qu’elle en Israël. Elle vit avec sa famille dans un village bédouin à la frontière avec la Jordanie, où il n’est guère envisageable de transiger avec les coutumes ancestrales. Son père, Suleiman, qui vient de prendre une deuxième épouse, ne saurait envisager que sa fille se marie hors de la tribu et sans qu’il ait lui-même choisi le conjoint.
Tous les ingrédients d’une histoire dramatique sont donc réunis. Ainsi que ceux d’un récit au parfum féministe dénonçant la difficile condition des femmes. La maîtrise de la réalisation, remarquable pour un premier long métrage  et le jeu convaincant des acteurs permettent au film, maintes fois primé, de dépasser les limites d’un scénario plutôt convenu.
Jeuneafrique.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here