PARTAGER

La Première dame devait présider un meeting à Cam­bérène. Mais elle n’a pu faire le déplacement. C’est le ministre Amadou Bâ qui l’a finalement représentée. Moustapha Cissé Lô a mis à profit cette tribune pour s’en prendre à l’opposition en ne validant que les candidatures de Macky Sall et Idrissa Seck. «Il n’y a que deux candidats à l’élection présidentielle. Il s’agit du Président Macky Sall qui a été un ancien Premier ministre et qui a occupé plusieurs postes de responsabilité et Idrissa Seck qui a été Premier ministre», a-t-il déclaré en présence des fils du khalife général des Layènes, Seydina Issa Laye, Serigne Cheikh Mbacké Gaïndé Fatma, Amadou Bâ, Zahra Iyane Thiam, Amadou Samba, Moussa Sy et Malick Diop. Moussa Cissé Lô a, par ailleurs, réagi aux attaques du Secrétaire général du Pds.
«Abdoulaye Wade ne croit qu’à son fils qui n’est pas candidat.  Le pays ne sera jamais brûlé pour faire plaisir à Karim Wade. J’avais dit que Wade allait être battu en 2012 et allait trouver refuge à Versailles. A chaque fois qu’il rentre au Sénégal, il ne cherche qu’à faire monter la tension. J’avais également dit que Karim Wade ne rentrera jamais au Sénégal», a déclaré Cissé Lô qui s’est défini comme un «agrégé en politique».
Parlant du recours des avocats de l’ex-maire de Dakar devant la Cour de justice de la Cedeao, le président du Parlement de l’orgnisation communautaire dit : «J’avais dit qu’il allait jeter de l’argent par la fenêtre en déposant un recours auprès de la Cedeao. On a des juges qui se chargent des questions électorales.»
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here