PARTAGER

Radio France Internationale (Rfi), en collaboration avec l’Ong Raes, lance à Dakar la série «Dianké». Il s’agit d’un feuilleton radiophonique de 12 épisodes de 20 minutes chacun qui

Radio France Internationale (Rfi), en collaboration avec l’Ong Raes, lance à Dakar la série Dianké. Il s’agit du premier podcast natif de fiction ouest-africaine. Présenté sous forme de feuilleton radiophonique, «Dianké raconte une histoire africaine au féminin et met la voix des femmes et des jeunes au centre d’un récit contemporain qui bouscule les stéréotypes de genre», note la radio dans un communiqué de presse annonçant la première diffusion pour le 1er Juin prochain. «Dianké est une jeune femme indépendante issue d’une famille de la classe moyenne. Elle apprend la mort de son père, qu’elle n’a pas connu, en même temps qu’elle perd son emploi, après avoir refusé de céder à la corruption. La vidéo qu’elle poste à l’issue de son licenciement trouve un énorme écho auprès de la jeunesse, et bouleverse son destin. Qui est Abbas, ce frère charmeur et charismatique qui apparaît soudainement au même moment que Lam Solo, un amour d’enfance ? Pourquoi le père de Dianké l’a-t-il ajoutée à son testament ? Comment va-t-elle s’engager dans l’arène politique face à un adversaire aussi coriace qu’inattendu, qui usera de tout son pouvoir pour la faire fléchir ? Dianké mène campagne, elle brave les interdits et bouscule les idées reçues tout en respectant les traditions… Mais cela sera-t-il suffisant pour remporter les élections ? Entre corruption, secrets de famille, amour et campagne électorale, Dianké se révèle une femme de conviction, intègre et de combat, lanceuse d’alerte d’un nouveau genre, entraînant dans son sillage toutes les générations», explique la même source.
Réalisé par l’Ong Raes, le projet est porté par la jeune chanteuse et mannequin, Aïda Sock, qui joue le rôle de Dianké. Pour lui donner la réplique, d’autres comédiens sénégalais comme Adama Diop (Lam Solo) ou encore Mentor Ba, Joséphine Zambo ou Massaer Diop. La série de 12 épisodes de 20 mn chacun a l’ambition «de montrer la place des femmes aujourd’hui en Afrique, de raconter leurs aspirations, voire d’inspirer les plus jeunes d’entre elles qui l’écouteront, de faire naître des vocations et des projets», souligne Rfi. Dianké, fiction radiophonique à la qualité très soignée selon ses créateurs, a été d’abord enregistrée en français, et sera adaptée dans plusieurs langues africaines, notamment certaines des langues de diffusion de Rfi en Afrique (haoussa, mandenkan et fulfulde). L’ong Raes s’est déjà fait connaître au Sénégal avec la série C’est la vie, chronique sociale d’un centre de santé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here