PARTAGER

Le directeur de Cabinet du ministre ivoirien des Sports, Allah Yao, a réagi à la décision de la Fifa d’imposer un Comité de normalisation à la Fif.
«S’il n’y avait pas eu de querelles en interne, la Fifa ne serait pas venue intervenir pour nous imposer la normalisation. Bien sûr que nous n’avons jamais souhaité cette décision, mais elle est arrivée. Il faut faire en sorte que cela ne se répète plus jamais», a-t-il indiqué en marge de la finale du tournoi Orange de la fraternité.

«Qu’on profite de cette normalisation pour taire nos querelles»
Désireux de ne pas faire d’ingérence, Allah Yao estime qu’il faut tirer les conséquences de cette décision. «Qu’on profite de cette normalisation pour recréer la fraternité et taire toutes nos querelles. Nous allons organiser la Can et il faut qu’avant cela nous soyons tous soudés. Beaucoup de choses ont été entendues pendant cette crise. La Fifa vient de nous donner l’opportunité de laver ce linge sale définitivement de telle sorte que notre football repose sur des fondements majeurs», a-t-il conclu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here