PARTAGER

Dix jours après l’élimination de la Côte d’Ivoire de la Coupe du monde 2018, Cheick Oumar Koné a animé une conférence de presse pour réclamer la démission de Sidy Diallo de la tête de la Fédération ivoirienne de football.

Koné Cheick Oumar en a gros sur le cœur. Lundi, le président du conseil d’administration de l’Africa Sports a fait le procès de Sidy Diallo au cours d’une conférence de presse animée à la Maison de la presse, au Plateau. Pour le dirigeant, le président de la Fédération ivoirienne de football (Fif) a conduit le football ivoirien dans le mur. «Au­jourd’hui, plus rien ne va dans notre football du fait de Sidy Diallo. Au plan financier, c’est la catastrophe. La Fif est as­phixiée. Il ne fait jamais de bilans financiers. Même au sein du Comité exécutif, Sidy Diallo ne rend aucun compte. Personne ne sait la teneur des contrats qu’il signe. Lors de la dernière Assemblée, le commissaire aux comptes de la Fif a refusé de certifier les résultats financiers», a-t-il révélé.
Koné Cheick Oumar a aussi critiqué la gestion humaine du patron du foot ivoirien. «Quel est cet homme qui est en palabres avec tout le monde ?», s’est interrogé le conférencier. «Sidy Diallo est en conflit avec tous les dirigeants sportifs importants de notre pays. Comme cela ne lui suffit pas, c’est le président de la Fédération marocaine qu’il boxe. Sidy a transformé notre football en ring de boxe et couvert la Côte d’Ivoire de honte.»

«S’il ne part pas de lui-même, on sera obligé de le chasser»
Très amer, Koné Cheick a invité les présidents de club ivoiriens à ne pas se rendre aux convocations de Sidy Diallo. «Que les présidents de club se fassent respecter. Si Sidy Diallo veut discuter avec eux, qu’il convoque une assemblée générale extraordinaire. C’est le cadre idéal. Il est temps que les présidents de clubs se parlent et prennent leurs responsabilités. Sidy Diallo les divise pour mieux régner. Qu’ils arrêtent de se faire infantiliser», a-t-il martelé.
Après avoir dressé un tableau aussi sombre, Koné Cheick Oumar a appelé Sidy Diallo à rendre le tablier. «Si Sidy Diallo a encore un peu de dignité, un peu de respect pour sa famille, qu’il démissionne. On lui demande pardon de libérer notre football afin qu’une autre personne vienne nous sauver. Avec le comportement que Sidy Diallo a eu au stade Houphouët-Boigny, le ministre des Sports doit prendre ses responsabilités et suspendre le président de la Fif. La Côte d’Ivoire en a marre, les Ivoiriens en ont marre de Sidy Diallo. S’il ne part pas de lui-même, on sera obligé de le chasser», a menacé, en guise de conclusion, le dirigeant d’Africa Sports.

Avec Sportmania.ci

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here