PARTAGER

Très apprécié d’une grande partie du public sportif ivoirien, François Zahoui a cependant perdu la finale de la Can 2012 face à la Zambie. Ce match a été marqué par un penalty raté par Didier Drogba. Face à des Zam­biens qui se limitaient à jouer le contre, ce coup de pied, s’il avait été transformé, aurait assuré la victoire finale aux Eléphants.
Ancien joueur de l’Equipe nationale, Zokora Didier dit Maestro avait indiqué qu’il avait été demandé à Didier Drogba de ne pas tirer de penalty lors de cette rencontre. Cette version a été contredite par l’ancien sélectionneur. «Pour cette finale, il y a eu beaucoup d’encre. C’est vrai que ce penalty en plein match était déterminant. Il fallait comprendre que le premier tireur dans mon esprit c’était Didier (Drogba), le deuxième c’était Yaya (Touré) et le troisième c’était Salomon Kalou. Voilà ma version», a laissé entendre François Zahoui, invité de Barry Copa dans l’émission «Copa fait son match» et diffusée sur les réseaux sociaux. Du coup, il confirme Drogba qui avait aussi démenti les propos de Zokora.
En effet en avril dernier, le capitaine des Eléphants a livré sa part de vérité. «Ce qui est bien dans ce métier d’entraîneur, c’est que tous les entraîneurs, avant les matchs, ont des fiches dans lesquelles ils font la présentation de leur équipe, définissent qui tire les corners, qui est à telle position sur les coups de pied arrêtés, les penalties… Donc si Zahoui a encore ses fiches, je pense que vous aurez la vérité. Ce n’est pas compliqué. C’était moi le préposé aux penalties en première position. Et en deux, c’est Salomon Kalou ou peut-être Yaya Touré, ça dépend de celui qui joue», avait-il expliqué.

Elections Fif : «Bonne chance à tous les candidats»
Actualité oblige, l’actuel entraîneur de la Centrafrique s’est prononcé sur la candidature de Didier Drogba à la présidence de la Fédération ivoirienne de football (Fif). Sur la question, il s’est contenté de souhaiter bonne chance à tous les candidats sans prendre ouvertement position. Cependant, François Zahoui a décrié le fait qu’en Afrique, il existe «le complexe de l’âge». «Le président Idriss Diallo, Sory Diabaté, Didier Drogba, chacun peut apporter à cette équipe la compétence. J’encourage les joueurs qui veulent aider. Comme c’est une élection, il faudrait que les choses se fassent dans une clarté et que, comme on dit, le meilleur gagne. Mais qu’ils comprennent que chacun d’eux peut apporter ce qu’il peut, mais il faut que ça se fasse dans la fraternité», a déclaré le technicien ivoirien.
Pour François Zahoui, les prochains dirigeants de la Fif doivent agir en gardant à l’esprit la devise nationale : Union, discipline, travail.
Pour ce qui est de la raison de son départ de la tête des Eléphants, l’invité de Copa Barry a indiqué que «les gens ont des problèmes avec les gens qui ont de la personnalité, qui bousculent les habitudes».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here