PARTAGER

Les rideaux sont tombés hier sur la 17e édition du Clap Ivoire. Au palmarès final, c’est la réalisatrice sénégalaise Khadidiatou Sow qui a remporté le Grand Prix Kodjo Ebouclé d’une valeur de 5 millions de francs Cfa.

La réalisatrice sénégalaise Khadidiatou Sow reçoit le Grand Prix Kodjo Ebouclé (5 millions de francs Cfa) au terme de l’édition 2017 du Clap Ivoire. Elle a représenté le Sénégal avec son court métrage Une place dans l’avion. Il s’agit d’une fiction qui narre l’histoire de Moussa, un père de famille qui a toujours rêvé de voyager. Ce dernier entend un jour à la radio qu’il y a un avion à l’aéroport et que toute personne désireuse de voyager peut le prendre sans visa, ni formalité aucune. C’est donc une aubaine pour lui. Mais dès qu’il sort, il remarque que tout le quartier court vers l’avion. Le film a pour thématique l’émigration, mais la réalisatrice l’aborde avec un brain d’humour. De quoi séduire le jury 2017 du Clap Ivoire. Son film a aussi reçu le Prix de la meilleure photographie (500 mille francs Cfa).
Le prix de la meilleure interprétation féminine (500 mille francs Cfa) est revenu à l’actrice sénégalaise qui a joué le rôle de la femme de Moussa toujours dans le film de Khadiatou Sow. La réalisatrice a également raflé pour ce même film le Prix du meilleur son (500 mille francs Cfa ainsi que le Prix du public (700 mille francs). Soit un total de 7 millions 200 mille francs pour sa première participation à cette compétition. Dans les rangs des autres jeunes réalisateurs en compétition, le jury a flashé pour le film Pile à l’heure de Mariam Doumbouya de la Côte d’Ivoire. Son œuvre a remporté le Prix de la meilleure fiction (3 millions de francs Cfa, le Prix du meilleur scénario (1 million francs Cfa) et le Prix de la meilleure interprétation masculine (500 mille francs Cfa) est revenu à l’acteur principal de ce film.
Nos faiseurs de bonheur du Nigérien Kadyr Koda est reparti avec le Prix du meilleur documentaire d’une valeur de 3 millions de francs Cfa ainsi que le Prix de l’intégration africaine (Une enveloppe de 800 mille francs Cfa) Quant au 2e Prix documentaire (200 mille francs Cfa), il est revenu à la Malienne Hawa Aliou Ndiaye pour son film Absence. Le Togolais Gilbert Djoliba Bararmna Boupkessi a obtenu le 2e Prix fiction d’une valeur de 200 mille, pendant que le Prix spécial du jury a été remporté par la Béninoise Yaya Ganiath-Laï pour son court métrage intitulé Mon androïd.
aly@lequotididien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here