PARTAGER

Il y a un an, personne n’aurait sans doute imaginé qu’il occuperait aujourd’hui une telle place dans le paysage médiatique du football français. Mais en quelques mois, l’ancien capitaine de l’Olympique de Marseille a profité du marchepied offert par le Canal football club pour s’imposer comme l’un des consultants qui comptent dans l’hexagone.
Selon l’Equipe, lu par Senego, la réussite de Habib Bèye est d’autant plus frappante qu’il ne bénéficie pas de l’aura d’une grande carrière internationale, ni de l’onction d’une victoire en Coupe du monde. Au contraire d’un Christophe Dugarry ou d’un Bixente Lizarazu, les têtes d’affiche du groupe Altice (Sfr Sport et Rmc) et de Tf1.
Sa place, Habib Bèye l’a gagnée d’abord grâce à son travail, à l’acuité de ses interventions et à un charisme naturel qui en font un débatteur redoutable. L’écho médiatique suscité par quelques échanges épicés avec d’autres consultants de Canal+, Paul Le Guen au mois de février, ou Pierre Ménès plus récemment, a fait le reste. L’une des principales qualités de Bèye est pourtant, paradoxalement, de ne pas courir après le «buzz», la petite phrase ou la polémique facile. L’ancien défenseur formé au Paris-Sg est plutôt un adepte du débat d’idées que du débat tout court, même s’il peut être véhément sur un plateau.
Belle gueule, à l’aise avec les mots, encore jeune (il aura 41 ans en octobre), une belle carrière de consultant s’offre manifestement à lui. Pas sûr pourtant que Bèye vieillisse sur les plateaux de télévision. Ambitieux et amoureux du terrain, le Franco-Sénégalais ne cache pas qu’il souhaite passer ses diplômes d’entraîneur dans les prochaines années.
A noter que dans ce Top 30 des personnalités qui font le foot français, Neymar vient en tête du classement suivi de Zidane et de Kylian Mbappé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here