PARTAGER

Après deux mois en tête du classement Fifa dans la zone Caf, la Côte d’Ivoire est dépassée par le Sénégal, nouveau leader à l’issue de la mise à jour publiée ce jeudi.

Le mois de tous les changements ! A l’issue des dernières semaines marquées par 63 matchs éliminatoires au Mondial 2018 et 71 rencontres amicales, l’édition de novembre du classement Fifa connaît d’importants bouleversements.
C’est ainsi qu’après deux mois en tête, la Côte d’Ivoire est ainsi détrônée de son piédestal par le Sénégal. Avec 755 points, le Sénégal est devenu la première nation africaine de football, selon les résultats du nouveau classement Fifa.
La Côte d’Ivoire, première à l’issue du dernier classement, est reléguée en deuxième position du classement africain avec 738 points. L’Algérie poursuit quant à elle sa chute pour passer du 3e au 5e rang continental, ce qui permet à la Tunisie d’intégrer le podium et à l’Egypte, impériale en ce moment, de s’immiscer dans le Top 5. Les Pharaons tirent aussi profit de la méforme du Ghana, qu’ils ont battu 2-0 et qui chute de 8 places au niveau mondial !
Soupe à la grimace aussi pour le Congo (- 15), le Mali (-3), le Cameroun (-6) et la Guinée (-7). A l’inverse, le Burkina Faso (+17) et le Nigeria (+10) jubilent et réintègrent le Top 10 africain. Avant même le dernier classement de l’année, une chose est sure : 2016 aura rebattu les cartes ! Au niveau mondial, le Brésil profite de sa bonne passe pour doubler l’Allemagne à la 2e place, tandis que le Chili se hisse au 4e rang.
Commentant la nouvelle place du Sénégal, le Directeur technique national (Dtn), Mayacine Mar, estime que les Sénégalais «doivent s’en féliciter», saluant les «nombreux efforts» faits par les autorités en charge du football national pour stabiliser ce secteur. «Nous avons réussi à fédérer» à tous les niveaux, des districts aux régions en passant par les départements, sans compter les «places honorables» engrangées par l’Equipe nationale senior dans les compétitions internationales, a-t-il dit dans des propos rapportés par la Radio futurs médias (Rfm).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here