PARTAGER

C’est un Claude Le Roy dépité et pratiquement abattu qui s’est présenté au site Lebuteur.com à l’issue de la partie pour analyser la défaite de son équipe face à l’Algérie (1-4). «Je suis très affecté par cette défaite. On avait beaucoup d’absents, mais en toute honnêteté, je dois reconnaître que l’Algérie a été supérieure. Elle a mérité sa victoire et a su comment profiter de nos erreurs défensives. Je ne reproche rien à mes joueurs.» Et le coach des Eperviers de faire remarquer : «Ce que je ne comprends pas, c’est comment les Algériens ont fait pour changer la feuille du match 30 minutes avant le coup d’envoi. Belaïli était titulaire, alors qu’il ne l’était pas au début. C’est vraiment exceptionnel.»
Sur le plan personnel, il se sent responsable. «Tout d’abord, je tiens à dire que j’assume complétement cette défaite. On a eu une première mi-temps cauchemardesque. Nous avions deux absences de taille en défense. Cela a influé sur notre rendement défensif avec des erreurs grotesques. Je pense qu’on a mieux abordé la deuxième mi-temps. On aurait pu ajouter un deuxième but qui aurait mis le feu. Les joueurs algériens ont douté un peu, ils ont été plus fébriles vers la fin. Dommage», a déploré le technicien français qui se projette déjà sur le rendez-vous important de mars 2019 : «Néanmoins, on reste confiants et je pense que nous pouvons aller chercher la qualification au Bénin lors du dernier match. Si on ne va pas à la Can, mon aventure avec le Togo prendra fin.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here