PARTAGER

Le sélectionneur du Togo, Claude Le Roy qui suivra d’un œil averti la Can 2019 en Egypte cite le Sénégal comme l’un des favoris de la compétition. «Je crois que l’équipe qui aura le meilleur gardien sera championne d’Afrique, estime celui qui a disputé neuf phases finales de Can durant sa carrière. Pour la première fois depuis très longtemps, le Sénégal a un super gardien (il parle d’Edouard Mendy, ndlr). Il y a le Maroc et je pense qu’Hervé Renard a les moyens de gagner une troisième Can avec une troisième équipe différente. Le Cameroun parce qu’il y a Onana qui fait une saison exceptionnelle avec l’Ajax et que le Cameroun reste le Came­roun. L’Egypte aussi sera favorite, parce qu’elle sera à la maison. La Tunisie aussi a une bonne équipe mais je ne la vois pas gagner la coupe. L’Algérie a un potentiel énorme mais il va falloir mettre tous les ingrédients pour réussir. La Côte d’Ivoire a un potentiel offensif énorme. Il y a aussi le Nigeria, la RD Congo. Là je cite 7 ou 8 grosses équipes taillées pour le titre. Après j’aimerais bien que le Kenya fasse une belle performance parce qu’il y a Sébastien Migné, mon ancien adjoint. »
Le technicien français a également évoqué sa prochaine fin de carrière. «J’ai toujours dit que j’aimerais terminer au Came­roun, a confié Claude Le Roy au site officiel de la Caf. J’aurais aimé que ce soit en 2019. Malheureusement, le Cameroun n’organisera pas la CAN et ce sera deux ans plus tard. C’est peut-être un mal pour un bien. Mais je l’ai déjà dit. Comme sélectionneur, j’arrêterai pour la Coupe d’Afrique en 2021 et au plus tard toute ma carrière en 2022. C’est une certitude. Mais j’aimerais bien effacer la tâche de Cotonou (où le Togo fut éliminé de la course à la Can 2019 le 24 mars dernier, ndlr).» Malgré la tenue de manifestations au Togo pour réclamer son départ, Claude Le Roy entend rester à la tête des Eperviers. «Je suis toujours sous contrat. On va surement faire un point à la fin de l’année. Pour l’instant, on continue de travailler, y a le mois d’août pour d’éventuels préliminaires et les matchs amicaux en septembre, ensuite le mois d’octobre pour le début des éliminatoires pour 2021. Et après on fera un point définitif à la fin de l’année 2019», poursuit l’entraineur du Togo.
Avec africatopsports

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here