PARTAGER

En ces temps troublés par le Covid-19, les lieux de privation sont propices à la propagation du virus. Une éventualité qui fait peur à l’Association des victimes tchadiennes de Hissein Habré. «Mais la détention de Hissein Habré ne correspond pas à la situation de risque de contamination au sein des prisons décrite par l’Onu. Hissein Habré est détenu seul dans une cellule, avec, comme il se doit, de bonnes conditions d’hygiène, et a accès au système de santé. Il n’est pas en contact avec d’autres détenus et ne risque donc pas d’être contaminé à cause de la promiscuité qui existe dans beaucoup de prisons. Il semble donc suffisamment protégé du virus», avance Clément Abaïfouta, président de l’association. Il rappelle que l’ex-Président tchadien «a notamment été condamné pour crimes contre l’humanité, torture, esclavage forcé et pratique massive d’exécutions sommaires, soit des crimes qui nécessitent une sanction exemplaire». Par conséquent, la présence de Hissein Habré «en prison est donc toujours justifiée, d’autant plus qu’il continue de refuser d’indemniser ses victimes». Lesquelles réclament 80 milliards de francs Cfa à Habré, qui «n’a toujours pas versé un seul centime» depuis sa condamnation à la perpétuité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here