PARTAGER

Du 24 au 29 juillet, le quartier de Yarakh à Dakar a vibré au rythme du théâtre forum. A peine cette 15e édition bouclée, Mamadou Diol se projette déjà sur la 16ème prévue l’année prochaine. «On a bouclé, reste à planifier l’édition à venir. Nous avons quinze ans. A partir de maintenant, nous devons tenir une organisation beaucoup plus mature. Sur le plan des spectacles, il faut penser à l’élargissement des tranches horaires. Nous pensons faire des choses beaucoup plus originales», a déroulé Mamadou Diol au moment de faire le bilan de la 15ème édition du théâtre forum étalée sur six jours. L’élargis­sement de la manifestation à d’autres pays de l’Afrique de l’Ouest et aux pays anglophones est envisagé par le coordonnateur de la manifestation théâtrale.  Mamadou Diol juge satisfaisant le bilan de la 15ème édition du Festival théâtre forum. Il tire son chapeau aux acteurs du théâtre qui se sont impliqués pour le bon déroulement de l’évènement. «Les groupes de théâtre du Sénégal se sont approprié le Festival théâtre forum. Ils se sont impliqués à tous les niveaux de l’organisation pour nous valoir ce succès. Ils ont aidé par leur force et leur ingéniosité et ont contribué à rehausser la qualité du spectacle», se félicite le directeur artistique de Kaddu Yaraakh. Malgré tout, quelques couacs ont été notés à l’entame de cette manifestation avec les difficultés des artistes de la sous-région qui ont mis quatre jours pour rallier le festival et l’impact que les travaux du Ter ont eu sur l’événement avec les nombreux bouchons causant un casse-tête chinois aux festivaliers pour se rendre à l’école El Hadji Bara Guèye, le site du festival. L’autre particularité de ce festival est que tous les ateliers ont été dirigés par des experts africains. «C’est une première», se réjouit Mama­dou Diol qui souligne que «les européens sont venus à ce festival en tant que participants». «Au début, il n’y avait que des experts européens qui animaient les ateliers. C’est un acquis pour nous. Nous nous sommes approprié tous les outils du théâtre», indique Mamadou Diol qui se réjouit du fait d’avoir compté aussi sur un soutien local pour arriver à dérouler l’évènement.
ambodji@lequotidien.sn 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here