PARTAGER

Dr Abdourahmane Diouf a annoncé hier, sur sa page facebook, sa démission du Club des investisseurs sénégalais (Cis) où il occupait le poste de Directeur exécutif de cette organisation dirigée par Babacar Ngom, fondateur de la Sedima.

Le Club des investisseurs sénégalais vient d’enregistrer un nouveau départ. Après le Directeur général de Sagam, Abderrah­mane Ndiaye, l’Administrateur général du Groupe avenir communication, Madiambal Diagne, Dr Abdourahmane Diouf a annoncé hier sa démission de cette organisation dirigée Babacar Ngom, fondateur de la Sedima. Sur sa page facebook, le désormais ex-Directeur exécutif du Cis dit y être resté 15 mois durant lesquels il a travaillé à la mise en place d’un secteur privé national fort. «De façon professionnelle et respectueuse, nous avons pu trouver, d’un commun accord, les moyens d’une séparation», assure-t-il, sans aucun autre détail.
Mais pour rappel, le communiqué, qui a été publié dans la presse, au nom du Cis pour soutenir Akilee dans son contentieux avec la Senelec, avait mis le feu dans ce consortium d’investisseurs. Beaucoup des membres de l’organisation, dont certains du Conseil d’administration, s’étaient indignés dans des échanges privés, de n’avoir pas été informés et de découvrir la chose quasiment en même temps que le grand public. La gestion du Directeur exécutif a été ainsi pointée du doigt par certains administrateurs. Le président du Club des investisseurs, sans désavouer son Directeur exécutif, avait essayé de calmer le jeu. Le patron du Groupe Avenir communication avait d’ailleurs, décrié la «censure interne que Babacar Ngom veut instaurer» au sein de l’organisation patronale.
Dr Diouf a tenu ainsi, à remercier le président du Conseil d’administration du Cis ainsi que tous les membres de lui avoir donné cette opportunité de travailler au service du secteur privé national. «Je remercie aussi tous les Sénégalais qui m’ont accompagné dans cette mission. Je reste, encore et toujours, déterminé à œuvrer pour le Sénégal que nous aimons», précise M. Diouf.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here