PARTAGER

Attendue depuis quelques jours, la reconduction du Docteur Alioune Sarr à la tête du Comité national de gestion (Cng) de la lutte a été confirmée hier par arrêté ministériel pour les deux prochaines années. Au chapitre des nouveautés, la mise en place d’un Comité directeur avec les entrées des deux anciens lutteurs Yahya Diop «Yekini» et Mohamed Ndao «Tyson».

Après plusieurs jours de concertations, le ministère des Sports a finalement dévoilé par arrêté hier la nouvelle équipe du Comité national de gestion (Cng) de la lutte. Et comme nous l’avions révélé, le Docteur Alioune Sarr a été confirmé à la tête de la structure d’exception pour un mandat de deux ans qui va prendre fin le 31 octobre 2020.
Le président du Cng gagne donc son combat contre le Collectif des lutteurs. Et cerise sur le gâteau, il garde son équipe pour ne pas dire ses hommes de confiance, à savoir Thierno Ka, premier vice-président, le Professeur Raymond Diouf, 2e vice-président, Babacar Diouf, trésorier général, et Ndiamé Diop, directeur administratif.
Par contre, le Dr Sarr devra composer avec un Cng élargi. D’abord avec des conseillers dont les deux anciens lutteurs Yekini et Tyson qui ont été cooptés et qui vont en même temps siéger au niveau du Bureau et du Comité directeur. A ceux-là, il faut ajouter Ibrahima Sarr, Manga 2, Babacar Fall, Abdoul Aziz Mbaye, Gaston Mbengue et Aziz Ndiaye.
Dans le Comité directeur qui devra se réunir au moins deux fois par an, précise l’arrêté ministériel, on aura une Commission spécialisée composée de membres de l’organisation (Babacar Thioune), de celle médicale (Professeur Abdourah­mane Dia), de l’arbitrage (Sitor Ndour), du technique (Abdou Badji), de la Communication (Babacar Seck), du règlement et discipline (Babacar Diouf), mais également et surtout de la Commission juridique (Me Cheikh Ahmadou Ndiaye).

Tapha Guèye et les membres du Collectif zappés
Le ministère des Sports et la direction des Activités physiques et sportives ont également songé à la mise en place des Comités régionaux de gestion (Crg) de la lutte composés de personnes ressources, mais aussi une Commission des représentants des associations dans laquelle on retrouve les promoteurs représentés par Pape Abdou Fall, les amateurs par Doudou Diagne Diécko), les managers par Bassirou Babou, les communicateurs traditionnels par Mansour Mbaye, la presse par Babacar Noël Ndoye. En attendant les anciens lutteurs qui n’ont pas encore de représentant dans cet attelage.
L’autre grosse information réside sur l’absence de l’ancien lutteur de Fass, Moustapha Guèye, zappé du Comité directeur et des différentes commissions, mais également celle des membres du Collectif des lutteurs en activité qui avaient demandé le départ de Alioune Sarr et de son équipe. Deux absences qui pourraient être mal comprises par ces derniers, au moment où les acteurs de la lutte espèrent un nouveau départ après la mise en place de la nouvelle équipe dirigeante.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here