PARTAGER

Au-delà des joueurs, se pose l’équation du staff technique des Lions. Annoncé sur le départ par son club, Porfirio De Fisac a pourtant déclaré tout de go vouloir poursuivre l’aventure avec les Lions. Surtout en perspective des éliminatoires du Mondial 2019.
Mais le technicien espagnol pourrait ne pas poursuivre l’aventure avec la sélection. D’autant plus que, pour beaucoup d’observateurs, il n’a pas su tirer meilleur profit de la richesse de son effectif, surtout lors de la seconde phase de la compétition. Si on sait que beaucoup d’experts et techniciens ont tous reconnu que jamais le Sénégal n’avait eu une équipe aussi forte. Les propos du doyen Claude Constantino dans nos colonnes en témoignent.
Les choix tactiques et techniques du coach des Lions ont été souvent décriés lors des deux matchs contre l’Angola, en quart et le Nigeria en demi-finale. Pourtant, il n’a pas manqué d’afficher son ambition de poursuivre l’aventure avec les Lions. Le dernier mot revenant à la Direction technique nationale qui, après lecture du rapport du coach, se décidera.

Les anciens internationaux absents de l’environnement de la Tanière
Quid de l’environnement de la Tanière où les anciens internationaux sont quasi absents, au profit de personnes totalement en déphasage des réalités de la haute compétition ? A l’inverse des autres grandes Nations du basket, comme l’Angola, le Nigeria ou encore la Tunisie où seule la compétence est mise en avant.
Autant de dossiers qu’il faudra vite poser sur la table avec objectivité et fermeté afin que le basket sénégalais relève la tête.
Pour l’avenir de notre basket, un «Ndeup» doit se faire avant les éliminatoires du Mondial 2019. A défaut, les mêmes causes produiront les mêmes effets.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here