PARTAGER

Seydou Guèye ne croit pas à une possible cohabitation politique. Pour lui, c’est «improbable, impossible et irréaliste». Le porte-parole de l’Apr a aussi tiré sur les leaders de coalition Manko taxawu senegaal qu’il qualifie de «vétérans des dernières batailles politiques perdues» et de «groupuscules adeptes de l’intoxication».

«Improbable, impossible et irréaliste !» C’est la réponse de Seydou Guèye à l’objectif que s’est fixé Manko taxawu senegaal (Mts) aux Législatives du 30 juillet prochain. «Ceux qui invitent à la cohabitation qui est improbable, impossible et irréaliste par rapport à notre système veulent prendre des vessies pour des lanternes. Une majorité parlementaire est au service des politiques publiques. Si vous n’avez pas de majorité, comment voulez-vous gouverner le pays ? Les Sénégalais ne voteront pas pour l’aventure. Le pays a besoin de stabilité et de continuité», a dit le porte-parole de l’Alliance pour la République (Apr) hier, lors d’une conférence de presse. M. Guèye déplore le niveau du débat politique avec une touche d’ironie. «L’intoxi­cation et la désinformation men­songère en bandoulière, l’opposition excelle dans la vocifération et des propos incendiaires servis pour distiller le venin, la peur et le doute dans la conscience populaire. S’abreuvant à la source de la prédation  et à la compromission, la nouvelle opposition, sans âme et sans flamme, incapable de formuler des propositions alternatives aux orientations et réalisations du gouvernement, tente désespérément de jouer sa survie sur une hypothétique unité avec le concours de l’ancien monar­que bientôt centenaire déchu pour ses tentatives obstinées de dévolution dynastique du pouvoir (…)», fulmine-t-il. Avant d’ajouter : «L’opposition n’a pas de chef, mais une télécommande qui est à Versailles ou à Doha. Parfois, cette télécommande n’a pas de pile, et donc ça ne marche pas.» Seydou Guèye souligne que Mts est une «alliance hétéroclite aussi diffuse que confuse composée de vieux briscards de la politique, de vétérans des dernières batailles politiques perdues, de néo politiciens et groupuscules adeptes de l’intoxication». Très en verve, il a accusé les leaders de l’opposition de démarcher des acteurs économiques pour les convaincre de ne pas travailler avec l’Etat.
Sur le rassemblement de Manko qui devait se tenir quelques heures après son point de presse, M. Guèye dit : «C’est très bien pour la santé, j’espère que cette fois-ci ils feront attention. Il n’y aura pas de lacrymogènes ni du Mbaye taxi (Ndlr : allusion à Abdoul Mbaye qui aurait pris un taxi lors de la manifestation interdite d’octobre dernier). C’est très bien de tester sa condition physique avant le ramadan.» Toutefois Seydou Guèye, entouré de son adjoint Abdou Mbow, de Yakham Mbaye, de Maël Diop, de Luc Sarr, entre autres Apéristes, n’a pas voulu parler de l’affaire Thierno Alassane Sall. «C’est aux journalistes de faire des investigations», dit-il. Et concernant les querelles au sein de son parti, il minimise : «Tout le monde veut porter le maillot de l’équipe qui gagne.»
mgaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here