PARTAGER

Pour une cohérence territoriale autour de Diamniadio, Seydou Sy Sall, Délégué général au Pôle urbain de Diamniadio et Boubacar Albé Ndoye, maire de Rufisque-Est, ont signé une convention.

La ville de Rufisque veut tirer le maximum de profit de sa proximité avec le Pôle urbain de Diamniadio. Cela a été matérialisé jeudi par la signature d’une convention entre Seydou Sy Sall, Délégué général au Pôle urbain de Diamniadio, et Boubacar Albé Ndoye, maire de Rufisque-Est, qui s’est vu «autoriser à signer tout acte se rapportant à ladite coopération»  par le Conseil municipal, en session juste avant la signature de la convention de coopération. «Une convention est signée entre la commune de Rufisque-Est et la Délégation au pôle urbain pour avoir une cohérence territoriale pour que chacun puisse contribuer, comme l’a dit le ministre, de son côté, au développement de ce pôle et de l’ensemble des collectivités  locales  qui l’entourent. Ce sera un partenariat gagnant pour Rufisque-Est et par ricochet pour  la ville de Rufis­que», a souligné l’édile de la commune. M. Ndoye a expliqué travailler déjà par anticipation avec notamment le projet Rufisque Villeneuve. «Nous avons profité de la rencontre pour présenter Rufisque Villeneuve, un projet en parfaite cohérence dans la mesure où nous avons prévu de faire notre zone industrielle et ça colle bien avec l’aménagement qui est prévu pour le parc industriel de Diam­niadio», a-t-il assuré.
Seydou Sy Sall, qui explique la convention par «la contiguïté territoriale du périmètre d’urbanisation du pôle dans sa partie sud-ouest avec  Rufisque-Est», a décelé des avantages nets pour le pôle urbain avec cette proximité. «Le pôle est un ensemble de services qui peuvent agir positivement sur la commune. Diamniadio étant une ville nouvelle, se retrouvant dans un environnement territorial, mais aussi institutionnel, elle va s’adosser sur Rufisque-Est dans un premier temps et sur le passé historique de Rufisque pour pouvoir se projeter dans l’avenir», a-t-il souligné. «Une ville, ce n’est pas des infrastructures seulement. C’est la vie même et Rufis­que avec ses installations peut irriguer le pôle urbain», a-t-il insisté. «Le contenu de la convention de coopération, on va en discuter dans les prochains jours», a  fait savoir le délégué au pôle urbain. «Une urbanisation dans une cohérence globale et une gestion  dans une cohérence globale pour des retombées positives pour les communes environnantes», a synthétisé M. Sall, en parlant des communes contiguës au pôle urbain et qui à terme seront unis dans une intercommunalité profitable à tous.
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here