PARTAGER

Surprise par l’Ouganda lors de la première journée, la Rd Congo joue gros aujourd’hui face au pays hôte, l’Egypte. Mais cette rencontre importante intervient dans une ambiance riche en polémiques.

Au lendemain de la défaite-surprise des Léopards et à quelques heures du match décisif contre l’Egypte, c‘est une véritable ambiance peu agréable qui règne en ce moment en Egypte avec la délégation congolaise sur place. Le président de la Fédération (Fecofa), Constant Omari, a interdit aux joueurs de s’habiller des vestes prévues confectionnées par l’entreprise KMSI de l’homme d’affaires Seth Kikuni. Ce dernier vient d’adresser une correspondance au président de la Fecofa à qui il demande de revenir à la raison sur le contrat signé entre les deux parties en date du 22 mai.
La colère de Constant Omari serait partie d’un tweet de l’ancien candidat à la Présidence de 2018. Tweet dans lequel il dénonçait un conflit et une mauvaise gestion qui régneraient au sein même de la Fecofa. Situation qui, selon lui, serait à la base entre autres de la défaite enregistrée le samedi dernier face à l’Ouganda, 2-0. Mécontent de cette réaction publique de Seth Kikuni, le patron de la Fecofa a, dans une vidéo qui circule sur la toile, ordonné aux joueurs de ne pas plus porter les vestes et de les renvoyer à son propriétaire.
Face à cette situation, le patron de KMSI appelle Constant Omari à la raison et lui demande de prendre ses responsabilités. Dans sa correspondance de mise en demeure, Seth Kikuni affirme qu’il tiendra Constant Omari pour responsable des dommages causés par le bris de contrat, si les joueurs ne s’habillaient pas des vestes KSMI. Beaucoup ont dénoncé cette sortie malencontreuse du président de la Fecofa (également 2e vice-président de la Caf) teintée d’injures devant ses propres joueurs.

Les frais exorbitants de la délégation congolaise
Mais ce n’est pas tout. Le Congo est miné par une autre affaire. En effet, à en croire les informations de RFI, la délégation de la Rdc, composée de 173 invités (staff et joueurs non compris), se trouve en Egypte aux frais du «Trésor public». Le séjour total de cette délégation coûterait dans les 700 000 dollars (avion, hôtel et per-diem compris). Parmi ces invités figurent des journalistes, des membres de la Présidence congolaise et du Comité national de soutien aux Léopards, comme l’indique Sport24. Un chiffre qui fait polémique au Congo, un pays où le taux de pauvreté s’élève à plus de 60%.

Les supporters congolais n’auront pas accès au stade
L’autre impair concerne les supporters congolais. Comme lors de leur premier match face à l’Ouganda (0-2), les Léopards n’auront pas un grand public pour les pousser à la victoire contre l’Egypte. Cette situation est causée par le non enregistrement des Congolais sur le site d’achat du billet (Tazkarti) d’accès au stade. Malgré cela, la vingtaine de supporters sur les 159 venus de Kinshasa qui se sont enregistrés ne peuvent acheter le billet, car il n’y a plus de places disponibles pour cette rencontre. Du coup, les 74 000 places du stade international du Caire seront occupées par les Egyptiens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here