PARTAGER

A Thiès, ce sont les mouvements de soutien à Macky Sall qui font la campagne de collecte de parrainages à la place des leaders de la coalition Benno bokk yaakaar (Bby), aphones depuis le coup d’envoi. Ils multiplient les meetings, les visites de proximité, les mobilisations, bref tout un arsenal de combat pour gagner «la bataille de Thiès» et réélire le Président Sall au soir du 24 février 2019. Le premier qui a donné le ton est le mouvement Siggi jotna, dirigé par Abdoulaye Dièye, qui a organisé hier une grande mobilisation dans son fief, au quartier Bayal. Le responsable politique a mis l’accent sur le bilan «très reluisant» du régime actuel dans la ville pour convaincre les électeurs thiessois de parrainer le candidat de la majorité présidentielle. Dans ce cadre, le mouvement de soutien qui déclare avoir «déjà recueilli plus de 2 000 signatures» a enregistré un ralliement de taille. Il s’agit du conseiller municipal à la commune de Thiès-Nord, Mory Tine, membre fondateur de Rewmi, qui est désormais membre du mouvement Siggi jotna. L’idée, selon M. Dièye, «c’est de sortir Thiès du camp de l’opposition». Un combat de son mouvement qui entend «relever la tête pour scruter l’écran du futur». M. Dièye de souligner : «Le président de la République a dessiné des perspectives merveilleuses pour ce pays à travers le Plan Sénégal émergent (Pse). Et notre mouvement partage cette ambitieuse vision porteuse de développement. C’est pourquoi nous sommes toujours sur le terrain pour massifier notre mouvement et renforcer le camp présidentiel afin de lui donner une majorité confortable dès le premier tour de la Présidentielle.» Comme lui, le mouvement de soutien dénommé Action républicaine/And disso liguey de Adja Gamou Fall Dia a organisé une forte mobilisation des femmes à la Chambre de commerce de Thiès pour parrainer le candidat de Bby. «Le président de la République a choisi les mouvements de soutien pour sa réélection et nous allons tout faire pour qu’il passe dès le premier tour. Notre mouvement a commencé une campagne de sensibilisation sur le parrainage depuis 6 mois. Nous sommes allés de quartier en quartier, de village en village, voir nos groupements de promotion économique des femmes qui font plus de 5 000 membres. C’est pourquoi nous n’avons pas eu de difficultés pour collecter des parrains. Aujourd’hui, nous collecterons tous ensemble pour le remettre au ministre Cheikh Kanté qui, à son tour, se chargera de remettre les fiches au président de la République», a dit Mme Dia.

nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here