PARTAGER

Des échanges de coups de poings ont rythmé hier à Thiès l’installation du comité départemental en charge du parrainage du Pds. Mais ce qui surprend c’est le modèle de fiche que le parti libéral remet à ses préposés à la collecte de signatures pour son candidat Karim Wade et qui est différent de celui que le ministère de l’Intérieur a remis aux mandataires des candidats déclarés à la Présidentielle.

Par Ndèye Fatou NIANG Correspondante
En plus de la polémique sur le plan B de la candidature de Karim Wade, le parti de Me Abdoulaye Wade a ouvert un autre débat qui risque de faire polémique. Il a conçu pour le parrainage sa propre fiche autre que celle mis à la disposition des partis et coalitions de partis politiques par le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique. Le tout, au couleur (jeune, bleu) de leur parti. Et dans ladite fiche, on y trouve toutes les informations sur le parrain. Son prénom, nom, son numéro d’électeur, son identité Cedeao, son quartier, sa ville, sa profession, son numéro de téléphone…

Les Libéraux divisés à Thiès

Par ailleurs, au niveau des rangs du Parti démocratique Sénégal (Pds) à Thiès, les responsables se déchirent. Hier lors de l‘installation du comité départemental en charge du parrainage, le débat a été houleux. Il y a eu même des échanges de coups de poings. A l’arrivée, seuls les coordonnateurs communaux ont pu être installés par la délégation nationale conduite par Ibra Diouf Niokhobaye, et composée de Valdiodio Diouf et Hawa Abdoul Bâ. «Toutes les 15 communes que compte le département de Thiès ont été représentées. Nous sommes parvenus à élire un coordonnateur dans chaque commune. Il restait maintenant à élire le coordonnateur départemental devant coordonner les activités de la collecte de signatures. Il y a eu un engouement de part et d’autre. Les 12 communes rurales ont chacune son coordonnateur. Ensuite, un coordonnateur rural en la personne du maire de Diender Alassane Ndoye a été désigné. Il fallait maintenant que les coordonnateurs se retrouvent pour élire le coordonnateur départemental. Il y a eu des débats divergents. Nous l’avons constaté dans la salle», s’est désolé Ibra Diouf Niokhobaye en marge de la rencontre. Le mandataire officiel du Pds à l’installation du comité départemental de parrainage estime que sa délégation a essayé «de raisonner les uns et les autres. Mais à l’arrivée, rien !»

Au sortir de la réunion, aucune décision n’a été retenue. A part les coordonnateurs communaux et ruraux qui ont été installés. Selon lui, ces incidents ne peuvent en aucun cas, leur empêcher de démarrer le travail «immédiatement» puisque souligne-t-il, chaque commune a déjà reçu son lot de matériel et ses moyens financiers dans le
cadre de la collecte des signatures. «En attendant, un rapport sera dressé et adressé aux instances du Pds. En de pareilles circonstances, il
appartient à la direction du parti de prendre une décision», a clairement dit le membre du comité directeur du Pds. nfniang@lequotidien.sn
Le

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here