PARTAGER

De la rencontre prévue lundi entre le ministre de l’Intérieur et les représentants des candidats dépendent les stratégies des états-majors politiques pour la collecte de parrains. Au Pds, il est attendu une déclaration de Oumar Sarr pour définir la position du parti.

C’est comme si la nouvelle a pris de court tous les candidats. A 48h du début de la campagne de collecte de parrains, les états-majors des candidats à la candidature pour la Présidentielle de 2019 rechignent à divulguer leurs stratégies de recueil de signatures. La plupart des partis contactés par Le Quotidien renvoient la balle au ministre de l’Intérieur qui a convoqué les représentants des candidats ce lundi 27 août à 10h à la Direction générale des élections (Dge). «On attend de voir ce qui va se passer lors de cette réunion pour voir à quelle sauce on sera mangé», explique Pape Médoune Sow, coordonnateur des cadres du Grand parti du candidat Malick Gakou.
Pour cette rencontre avec l’autorité chargée d’organiser l’élection présidentielle de 2019, il est demandé à chaque candidat dans le cadre du parrainage de désigner un coordinateur national, conformément à l’article L57 du Code électoral. Dans son communiqué, le ministre de l’Intérieur informe que «dans la perspective des opérations de collecte de parrainage, tous les coordinateurs nationaux, munis de leur lettre de désignation», sont invités à prendre part à cette réunion. Laquelle fera office de tribune pour la réception des fiches de collecte en format papier et électronique.

Khalifa Sall et Bby fin prêts, Idy et Gakou à l’écoute, le Pds attend Oumar Sarr
Au sein de Rewmi, on attend beaucoup de cette rencontre. Selon le chargé des Elections du parti dirigé par Idrissa Seck, Ass Babacar Guèye, l’issue de la rencontre de lundi va conditionner la stratégie de collecte pour le candidat Idrissa Seck. Même son de cloche dans le camp de Khalifa Sall. Conseiller politique et porte-parole du député-maire de Dakar, Moussa Taye qui a rencontré son mentor hier à la Maison d’arrêt de Rebeuss assure qu’il va répondre à l’appel de Aly Ngouille Ndiaye. De plus, il affiche un optimisme pour son candidat : «Khalifa Sall est fin prêt.»
Prêt, c’est aussi la posture de la majorité Benno bokk yaakaar. Si la chargée du pôle parrainage de Bby, Aminata Touré, ne veut se prononcer sur la question qu’après la rencontre avec le ministre de l’Intérieur, Benoit Sambou, chef de file du pôle de la majorité lors des concertations sur le processus électoral, livre le travail effectué jusqu’ici. «Des jeunes ont été formés dans tous les départements du pays, une armée de volontaires pour aller à l’assaut de la collecte du parrainage. La coalition est fin prête. Les leaders se sont organisés. Le Secrétariat exécutif permanent de Benno bokk yaakaar est sur le pied de guerre», décline le président de la Commission nationale du dialogue des territoires (Cndt).
Au Parti démocratique sénégalais, il est attendu, d’après Maguette Sy, secrétaire national adjoint chargé des Elections, une sortie durant le week-end de Oumar Sarr, secrétaire général adjoint du parti, pour définir la position du Pds.
bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here