PARTAGER

La question de l’identité culturelle de l’Afrique face à la mondialisation a été avant-hier au centre des débats lors de la première journée du colloque organisé à la Faculté des lettres et sciences humaines de Dakar, Département de lettres modernes, sous le thème «Cheikh Hamidou Kane : Questions de l’avenir». Il s’agissait d’examiner le courant de pensée de l’auteur du célèbre roman «L’aventure ambiguë» dans l’évolution du monde.

Quelle est l’identité culturelle de l’africain ? Que devrait être sa position face à la mondialisation ? Des questions légitimes et pertinentes. Au terme du premier panel du colloque international  organisé par le Département des lettres modernes de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar autour du thème «Cheikh Hamidou Kane : Questions de l’avenir», des experts ont souligné que l’écrivain sénégalais Cheikh Hamidou Kane a déjà fourni les éléments de réponse dans son livre L’aventure ambiguë, mais aussi dans Les gardiens du temple. Universitaires de la République démocratique du Congo (Rdc), de l’Algérie et des Etats-Unis, écrivains, tous sont venus assister aux côtés du romancier Cheikh Hamidou Kane lui-même à cette rencontre scientifique autour de son œuvre. «La formulation de notre colloque ‘’Questions de l’avenir’’ nous semble être suffisamment ouverte et permet de prendre en charge Les gardiens du temple. Ce qui est une préoccupation majeure de Cheikh Hamidou Kane qui est très déçu qu’on ne parle pas assez de ce roman», a déclaré le Pr Amadou Ly, responsable du colloque, lors de son allocution. Mumbal’Ikie Namupot Mas est Professeur en Rdc, à l’Institut supérieur pédagogique de Kikwit. Il a présenté une communication sur le thème «L’idéologie dans l’œuvre de Cheikh Hamidou Kane : rupture ou continuité ? Mariage ou divorce au regarde de la mondialisation», pour montrer l’actualité et la permanence du classique. Après avoir fait une étude comparative entre L’aventure ambiguë et Le gardien du temple, le conférencier en a conclu «qu’il y a rupture et continuité à la fois, mariage et divorce en même temps». Selon l’universitaire, même si l’Africain doit conserver son identité cultuelle, il n’a pas suffisamment de force pour résister à la mondialisation. Il doit donc, à l’image de Samba Diallo, personnage principal dans L’aventure ambiguë, confronter les brèches identitaires, car «se trouvant depuis la conquête culturelle entre l’atmosphère ancestrale et le monde occidental». C’est ce que confirmera la modératrice, le Pr Andrée Marie Diagne, à la fin du panel. Pour elle, l’idéologie de Cheikh Hamidou Kane est proche de celle de Léopold Sédar Senghor, poète et premier Président du Sénégal, qui parlait «d’enracinement et d’ouverture».
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here