PARTAGER

Un bel esprit a prévalu lors de l’installation officielle par le ministre des Sports du Comité exécutif de la Fédération  sénégalaise de football avec à sa tête, le président Augustin Senghor. Une cérémonie marquée par la présence des deux candidats malheureux, Mbaye Diouf Dia et Louis Lamotte, invités à y prendre part.

Les 23 membres du Comité exécutif de la Fédération sénégalaise de football, avec à leur  tête le  président, Me Augustin Senghor, ont été officiellement installés par le ministre des Sport, Matar Bâ. Une cérémonie tenue dans les locaux dudit ministère en présence des deux candidats malheureux, Mbaye Diouf Dia et Louis Lamotte. C’est en effet dans cette ambiance de fair-play que s’est déroulée la manifestation au cours de laquelle Me Augustin Senghor s’est permis de surnommer «Mbaye Diouf Dia, monsieur le coprésident et membre du Comité exécutif».  Plongeant l’assistance dans l’hilarité.
Comptant dix nouveaux membres, le Comité exécutif «ne se donne pas un temps de répit et se met déjà au service du football sénégalais», selon Me Senghor qui a montré  sa bonne volonté de privilégier une gestion  «inclusive» du football sénégalais en  promettant  de  «continuer à consulter les autres candidats au poste de président de la Fédération sénégalaise de football».
Se disant «très ému et honoré», Mbaye Diouf Dia a placé un mot en promettant d’accompagner Me Senghor dans «cette belle mission» après avoir eu à partager avec lui, «le Cadre de concertation des clubs et avoir cheminé avec lui  jusqu’à son deuxième mandat».
Ayant accusé du retard pour prendre part à la cérémonie, Louis Lamotte  ne dit pas autre chose si ce n’est que de  réaffirmer toute sa disponibilité à apporter son soutien au  président Senghor. «Je ne suis pas capable d’être négatif quand il s’agit de notre football. Je suis le 24e membre du Comité Exécutif. On est ensemble. Le match du 2 septembre prochain sera notre meilleur départ», a indiqué Lamotte.
Revenant sur l’investiture de Me Senghor pour un troisième mandat par le mouvement associatif, le ministre des Sports en a profité pour dire que l’Ag élective de la Fédération a démontré  la «maturité des dirigeants du football». «Il n’y a que le football sénégalais qui sort grandi et revigoré de ces assises qui ont montré, pour ceux qui en doutaient,  que le Sénégal dispose d’un football et d’un mouvement sportif mature et responsable capable d’aller à l’essentiel», a argumenté le patron du sport sénégalais.
Appréciant «la pluralité des candidats, la qualité et la profondeur des débats», le ministre des Sports note que cette cérémonie d’installation officielle du Comité exécutif «s’inscrit dans le cadre de l’unité et de la solidarité». Ce qui explique, selon lui, la présence des deux autres candidats malheureux, à savoir Mbaye Diouf Dia et Louis Lamotte.
Adressant ses félicitations à Me Augustin Senghor pour sa réélection, le ministre des Sports note que Me Senghor garde les pieds sur terre malgré sa brillante victoire. «Malgré votre éclatante victoire, vous êtes resté humble, digne et serein. Et le message de remerciements que vous avez délivré après votre réélection a révélé tout le respect et toute la considération que vous portez à vos adversaires de circonstance. Vous êtes élu majoritairement, vous êtes légitime parce que c’est la famille du sport qui vous a choisi», a-t-il souligné en présence des autres membres du Comité exécutif dont les vice-présidents Saër Seck, Abdoulaye Sow et Amadou Kane.
Reconnaissant que «nous avons un football qui compte en Afrique», le ministre des Sports de souligner que la mission dévolue à Me Senghor est d’en faire un football qui gagne après avoir vanté le bilan du président de la Fédération obtenu au cours de ses deux mandats.
Le patron du sport sénégalais  considère enfin que la double confrontation contre le Burkina en éliminatoires du Mondial 2018 «constitue une occasion de mettre à profit ces valeurs d’unité et de solidarité».
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here