PARTAGER

Les responsables Apr des Parcelles Assainies, avec à leur tête Djibril Ba, ont condamné fermement la manière dont l’installation des comités électoraux a été faite. Djibril Ba a déclaré que «c’est dans la plus grande opacité et avec discrimination que cela a été orchestré par pas plus de quatre personnes sur instructions du coordonnateur de l’Apr des Parcelles, le ministre Amadou Ba. L’écrasante majorité des responsables de base, des militants et responsables de la première heure, des chargés de mission aussi bien de la Présidence que de la Primature n’ont été associés ni de près ni de loin à la composition du comité électoral. Tout le monde a été mis devant le fait accompli lors de la lecture de la composition du comité électoral au cours de l’Assemblé générale».
Selon Bocar Ndiong, responsable politique aux Parcelles As­sainies, le coordonnateur Ama­dou Ba «a confié tous les postes stratégiques à ses frères et sœurs. Ils s’occupent de tout ce qui est logistique, alimentation, transport, coordination. Ce qui n’est pas normal». M. Ndiong va ajouter : «Comme vient de le souligner mon camarade Djibril Ba, nous interpellons le chef de l’Etat pour qu’il jette un œil sur qui se passe ici aux Parcelles. Parce qu’il y a beaucoup de frustrés qui sont mécontents de la façon de faire et cela ne fait que nous créer des problèmes. Pendant ce temps, ils reçoivent les nouveaux venus, on se demande dans quel pays sommes-nous.» Malgré leurs récriminations, en présence des militants et responsables de la base, ces responsables ont néanmoins promis de travailler pour réélire le chef de l’Etat au premier tour, mais souhaitent que cette affaire soit réglée au plus vite.
latifmansaray@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here