PARTAGER

Le Mémorial «Le Joola»  sera érigé à Ziguinchor selon la volonté du président de la République, Macky Sall. D’après le ministre de la Culture, Abdou Latif Coulibaly, cette vieille condoléance des familles des victimes sera satisfaite «dans un délai très raisonnable».

Les années passent mais les douloureux souvenirs du drame du bateau Le Joola sont intacts dans les mémoires. Depuis 15 ans, les familles des victimes mènent un combat sans succès. De Abdoulaye Wade à Macky Sall, l’Etat du Sénégal n’a toujours pas situé les responsabilités de cette catastrophe. Leurs souhaits de vouloir un musée à la mémoire des disparus, l’épave du navire renflouée ne sont encore moins exaucés. Mais dans un post publié sur sa page facebook et intitulé «Mémorial le Diola, un rempart contre l’oubli», le nouveau ministre de la Culture a envoyé un message aux parents des victimes. «C’est le lieu de rassurer tous les Sénégalais, les parents des victimes en particulier, en affirmant de nouveau et avec détermination la volonté des autorités de construire le Mémorial en souvenir de la tragédie du Diola. L’œuvre et l’édifice seront à la dimension de l’immensité de la perte subie», a écrit Abdou Latif Coulibaly.
Pour décrire l’importance et la dimension de l’œuvre que le gouvernement va ériger, le successeur de Mbagnick Ndiaye a pris en référence les mémoriaux de Johannesburg, de Yatvachem à Jérusalem et le Mémorial Act de la Guadeloupe. Ils représentent respectivement la mémoire des victimes de l’apartheid, celle de l’holocauste nazi et la dernière dédiée à la barbarie de la traite négrière. «Le chef de l’Etat va satisfaire dans un délai très raisonnable, une vieille et légitime demande de tous nos concitoyens. Une forte et pressante demande des parents et proches des victimes : l’édification d’un Mémorial qui va consacrer la vie éternelle des 1863 personnes décédées dans la nuit du 26 septembre 2002, à jamais ensevelies dans les entrailles de la vastitude liquide, sans précédent dans l’histoire des naufrages», fait-il savoir.

Effeifage, maître de l’ouvrage
La construction de l’édifice, longtemps attendu par les familles éplorées de cet accident maritime, est finalement prévue à Ziguinchor même si au départ il était annoncé pour être construit en bord de mer à Dakar. Une volonté qui a été exprimée par le chef de l’Etat, Macky Sall, au cours d’un Conseil des ministres où le sujet a été évoqué. Selon Abdou Latif Coulibaly, «deux cents millions ont été inscrits dans le budget de l’année 2016. Les crédits furent entièrement consacrés à la réalisation des études techniques : projet architectural, études de sol et autres recueils de données techniques nécessaires pour édifier une œuvre de cette nature». Et de poursuivre : «Le gouvernement a inscrit 950 millions de crédits dans le budget en cours. Cette nouvelle inscription a permis de faire attribuer le marché, suite à un appel d’offres gagné par la compagnie de travaux publics : Effeifage.»
Abdou Latif Coulibaly précise également que  «l’œuvre architecturale subliminale dans sa conception, respire avec une touche féminine particulière qui rassure, quant à la qualité esthétique de l’œuvre en vue. Juste un détail technique d’ordre budgétaire à régler pour lancer les travaux. Nous avons espoir que cela sera fait avant la fin de l’année». A travers cette publication, la tutelle apporte un réconfort au Comité d’initiative pour le mémorial-musée Le Joola qui regroupe l’Association nationale des familles des victimes, le collectif des familles des victimes, la famille Aïdara, l’Association française des familles des victimes.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here