PARTAGER

Les producteurs du domaine agricole communautaire d’Itato ont obtenu des acquéreurs pour leur production de maïs de l’année dernière. Des opérateurs privés de la région, en partenariat avec le chef du Dac, se sont rendus sur le site pour acheter plus de 40 tonnes. Ces semences vont servir à doter les communes de la région d’intrants agricoles de qualité dans le programme de l’Etat.

9 millions 135 mille francs Cfa, c’est la somme que des opérateurs privés locaux ont casqué pour acquérir 40,600 tonnes de maïs produit par les producteurs du Domaine agricole communautaire (Dac) d’Itato, dans l’arrondissement de Bandafassi. Cette opération a été rendue possible grâce au partenariat fécond que le chef du Dac, Bacary Biaye, a su avoir avec ces derniers. C’est dans le cadre dudit partenariat que les opérateurs et le chef du Dac se sont rendus à Thiancoumalal le week-end dernier pour procéder à l’achat du maïs. A cet effet, dira Agna Diallo, «nous sommes là dans le cadre du partenariat qui nous lie au chef du Dac pour acheter la production de maïs des producteurs accompagnés par le programme des domaines agricoles communautaires». Notre interlocuteur de poursuivre : «Nous sommes trois opérateurs privés. Yéro Diouma Diallo a bénéficié de 10 tonnes, Samba Diallo 10 tonnes et moi-même, 20 tonnes 600 kg.» Les opérateurs entendent utiliser ce maïs certifié par la Direction régionale du développement rural (Drdr) dans le programme de l’Etat pour la distribution de semences de qualité pour la saison à venir au niveau des communes. D’ailleurs, informe Agna Diallo, «depuis 3 ans, nous sommes des fournisseurs de semences accrédités par le ministère de l’Agriculture». Dans le cadre des activités du Dac d’Itato, ces derniers qui sont par ailleurs de grands producteurs reconnus dans la région ambitionnent de s’investir pour donner l’exemple aux jeunes. Ils ont demandé au total 9 hectares au niveau du Dac, dont 3 pour le développement d’activités maraîchères et 6 pour la production de maïs de démultiplication. «C’est notre troisième fois de visiter le Dac aujourd’hui. Avec le chef de Dac qui nous a intéressés, nous avons convenu de venir travailler ici», a expliqué Agna Diallo. Quant au rendement de la production de maïs pour l’année prochaine, le sieur Diallo se veut rassurant. «On va s’impliquer dans le Dac et vous verrez. Certes le rendement de cette année est bon, mais celui de l’année prochaine sera meilleur.» Dans les 6 hectares, chacun de ces producteurs dispose de 2 hectares. Ce qui fait dire à Agna Diallo que «c’est une démonstration qu’on va faire pour montrer la voie aux jeunes». Sinon, poursuit-il, «chacun de nous à une capacité de production de plus de 40 hectares». Pour sa part, le chef du Dac d’Itato explique : «Nous sommes à Thiancoumalal dans le cadre de la campagne de commercialisation du maïs.» Avant de poursuivre : «Nous avons enregistré une production de 152 tonnes de maïs.» Le tout a été enregistré et mis dans des sacs bien cousus. Le chef du Dac de préciser : «Dans cette production, l’intention de vente est de 87 tonnes.» C’est avec cette quantité qu’il a noué un partenariat avec les opérateurs de Kédougou qui ont un quota dans le programme de distribution de semences de l’Etat et qui se sont engagés à acheter les 40,600 tonnes. Pour le reste de la production qui est de 46,400 tonnes, notre interlocuteur indique qu’ils sont «en discussions très avancées avec des opérateurs qui sont intéressés». En outre, Bacary Biaye a magnifié le début de collaboration entre le Prodac et les opérateurs privés de la région. Qui ont pris un engagement ferme d’accompagner le programme dans la région. Le chef du Dac s’est dit disposé à accompagner et à mettre tout en œuvre pour leur permettre de trouver leur place dans le Dac et faire de l’agriculture une véritable révolution qui peut nourrir son homme.
msdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here