PARTAGER

Un pas vient d’être franchi dans le processus de régulation du secteur de la presse. Le ministre de la Culture et de la communication a nommé les 16 membres de la Commission de la carte nationale de presse et de validation des acquis de l’expérience. Ces derniers ont porté leur choix sur le journaliste Daouda Mine pour diriger cette instance.

Les membres de la Com­mission de la carte nationale de presse et de validation des acquis de l’expérience sont connus. Le ministre de la Culture et de la communication a, par arrêté, désigné les 16 membres qui doivent composer cette commission. Il s’agit de Ibra Samba Yoro Diop (magistrat), Babacar Dione (journaliste), Amadou Kanouté (journaliste), Guéladio Sow (juriste), Ndiaga Ndiaye (inspecteur du travail et de la sécurité sociale), Boury Sock (journaliste), Matar Sall (juriste), Lucky Patrick Mendy (technicien des médias), Bakary Domingo Mané (journaliste), Eric Gnimadi (journaliste-technicien audiovisuel), Mamadou Thierno Talla (journaliste), Massamba Mbaye (journaliste), Ahmadou Bamba Kassé (journaliste), Makhaly Ndoye (journaliste), Daouda Mine (journaliste) et Aly Mangassa (journaliste). Selon Seneweb, ils ont choisi Daouda Mine pour diriger ladite commission. Le choix porté sur le journaliste Daouda Mine met fin à la rumeur selon laquelle cette instance serait dirigée par un magistrat. Dans un communiqué la semaine dernière, le Conseil des diffuseurs et éditeurs de presse du Sénégal (Cdeps) avait démenti cette information. Le président de cette organisation, Mamadou Ibra Kane, avait fait savoir que «le président de cette commission sera nécessairement un journaliste». Il avait par la même occasion rappelé que «la carte de presse est régie par les articles 22 à 39 du Code de la presse. La Commission nationale de la carte de presse est composée de huit membres, dont cinq sont désignés par les acteurs des médias : l’organe d’autorégulation, l’organe de régulation, l’organisation patronale la plus représentative, le syndicat des travailleurs le plus représentatif et l’association de la presse en ligne la plus représentative». Il avait souligné par ailleurs que «les trois autres membres de la commission sont des institutionnels», chargés de représenter les ministères de la Justice, de la Communication et du Travail. Le Cdeps expliquait également dans son document que «le Code de la presse stipule que le président est nécessairement un professionnel des médias, avec une expérience d’au moins dix ans». Le communiqué précisait également que «le président n’est pas nommé, mais élu parmi les membres de la Commission de la carte de presse».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here