PARTAGER

Pour apaiser la situation en Guinée après les violences qui s’y sont produites au lendemain des élections communales du 4 février dernier, le représentant spécial du secrétaire général de l’Onu en Afrique de l’Ouest a invité «les Guinéens au calme et au respect de la loi pour conclure le processus des élections communales dans la paix et dans l’intérêt de tous».

Le représentant spécial du secrétaire général et chef du bureau des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (Unowas) est soucieux de la paix en Guinée. Après avoir conclu une visite de cinq jours à Conakry, Mohamed Ibn Chambas a appelé «les Gui­néens au calme et au respect de la loi pour conclure le processus des élections communales dans la paix et dans l’intérêt de tous», indique un communiqué.
La visite avait pour but d’«apaiser les tensions survenues au lendemain des élections communales le dimanche 4 février. Elle s’inscrit dans le cadre de l’appui d’Unowas aux institutions guinéennes pour les aider à  maintenir la paix sociale et à prévenir une éventuelle escalade de la violence». Durant son séjour à Conakry, Mohamed Ibn Chambas a rencontré «divers responsables nationaux, régionaux et internationaux. Il s’est entretenu avec le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), le ministre d’Etat, secrétaire général de la Présidence, le ministre de l’Admi­nistration du territoire et de la décentralisation, le ministre des Affaires étrangères, le ministre de la Justice, les représentants de la société civile, le chef de l’opposition, le corps diplomatique, y compris avec les ambassadeurs des pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) en Guinée, ainsi que les représentants des agences des Nations unies. Il a également été reçu par le chef de l’Etat». A toutes ces personnalités guinéennes, le représentant spécial du secrétaire général de l’Onu en Afrique de l’Ouest «a rappelé l’importance de maintenir l’esprit pacifique qui a prévalu durant les élections communales et la nécessité de recourir aux procédures légales mises en place par la loi électorale pour résoudre tout désaccord lié au processus électoral».
Au niveau de l’Unowas, l’on estime «fondamental que la Ceni puisse accomplir son travail dans le calme et la sérénité». A ce propos, Mohamed Ibn Chambas a «réitéré son appel à tous les acteurs de la société guinéenne, notamment les leaders politiques et leurs sympathisants, les organisations de la société civile et les institutions de l’Etat de s’unir pour endiguer les discours de haine, les actes de violence et les violations des libertés et des droits fondamentaux de l’Homme».
Renouvelant à l’issue de sa visite «le soutien des Nations unies pour une paix durable en Guinée», le représentant spécial du secrétaire général de l’Onu en Afrique de l’Ouest a encouragé «tous les citoyens guinéens à continuer à œuvrer pour la préservation de la paix sociale et la consolidation de la démocratie».
ndieng@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here