PARTAGER

A Djida Thiaroye Kao, une dizaine de responsables politiques, de la Société civile accusent le maire libéral de «politiser» la distribution de l’aide alimentaire. Cheikh Dieng avait lui-même soupçonné le ministre Mansour Faye de profiter de ce contexte de Covid-19 pour chercher un électorat à Macky Sall.

Dans un entretien avec Le Quotidien, le 10 avril dernier, le maire libéral de Djida Thiaroye Kao mettait en garde le ministre Mansour Faye contre la politisation de la distribution de l’aide alimentaire. Aujourd’hui, c’est une structure dénommée Collectif des forces vives de la commune de Djida Thiaroye Kao qui s’en prend à lui en qualifiant d’«acte ignoble» la façon dont Cheikh Dieng compte organiser cette distribution. Ce document signé par une dizaine de responsables dont le président des délégués de quartier, El Hadj Lamine Diop, la présidente des Ba­diénou Gox, Aïda Diouf, la présidente du Conseil communal de la Jeunesse, Mariama Mané, soupçonne le maire de «favoriser ses partisans au détriment de la population». «A la date du 8 avril 2020, le maire de la commune de Djida Thiaroye Kao a présidé et installé lui-même, sans la présence de l’autorité administrative, le Comité communal de ciblage des ménages de ladite commune. La composition de ce comité est irrégulière car aucun membre de droit dûment désigné par les termes de référence relatifs à ce programme n’a été convié à cette mise en place», lit-on dans un communiqué. Pourtant M. Dieng dé­cla­rait dans Le Quotidien ceci : «Dès les premiers jours de la pandémie, en tant que maire de Djidah Thiaroye Kao, j’ai mis en place un Comité local Covid-19 qui réunit autour du Bureau municipal les chefs de poste de santé de la commune, le Service départemental de l’hygiène, les présidents des associations des délégués de quartier, des imams, des délégués de marché et garage clandos. Ce comité a pour mission, d’une part de territorialiser les stratégies et actions édictées par le Comité national et, d’autre part, d’élaborer une stratégie de riposte à l’échelle de notre communauté.»
Ledit collectif, qui a demandé l’arbitrage du président de la République, dit craindre le pire si la situation n’évolue pas. «Que l’opinion ne soit pas étonnée que le maire tente de se dédouaner en simulant une politique de victimisation, prétextant que l’Etat du Sénégal le combat parce qu’il est un maire issu de l’opposition ou avance des raisons purement électoralistes», préviennent les animateurs de ce mouvement. C’est que Cheikh Dieng a même soupçonné le ministre et maire de Saint-Louis de «chercher un électorat Covid-19 pour Macky Sall». Des allégations «archi-fausses» pour les détracteurs du chargé des élections au Parti démocratique sénégalais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here